in

Jaguar veut une voiture autonome avec de “gros yeux expressifs” pour rassurer les piétons !

Crédits : capture Youtube / Jaguar Land Rover

Le constructeur automobile Jaguar semble conscient de la crainte que de nombreuses personnes ont à l’idée de circuler à pied ou en vélo sur la route en compagnie de voitures autonomes. Ainsi, un concept de voiture autonome équipé d’yeux numériques a été pensé, donnant aux humains l’impression d’avoir été vus.

Il y a quelques mois, l’American Automobile Association (AAA) publiait les résultats d’un sondage révélant que 63 % des piétons et des cyclistes avaient de fortes appréhensions concernant le fait de partager la route avec des voitures sans chauffeurs. Il s’agit par ailleurs d’une tendance vouée à se démocratiser à l’avenir. Mais depuis l’accident qui s’est produit dans l’Arizona en mars 2018, les craintes se sont tout de même multipliées.

La vidéo publiée par RoadShow le 28 août 2018 et visible en fin d’article décrit un concept développé par les ingénieurs du constructeur automobile britannique Jaguar, en collaboration avec la société Aurrigo spécialisée dans les technologies autonomes. Il s’agit d’un prototype de voiture intelligente, équipé d’une paire yeux numériques à la manière de certains cartoons ou films d’animation comme Cars. En effet, il s’agit bel et bien de gros yeux expressifs !

Pour l’instant développé dans un laboratoire situé à Coventry (Royaume-Uni), ce type de véhicule circule dans des rues reconstituées. Il est question d’analyser le comportement des piétons et de les suivre du regard. Le but ? Donner l’impression aux usagers humains qu’ils ont été vus par l’automobile – ceci permettrait alors de les rassurer. En effet, dans le cas d’un conducteur humain, le piéton ou le cycliste reste sur la défensive en attendant de pouvoir croiser un regard pour s’assurer d’avoir été repéré.

Il faut également savoir que cette expérience fait partie d’un plan plus large. Celui-ci vise à développer des comportements plus humains sur la route avec les voitures autonomes. Pour l’heure, pas moins de 500 tests ont été pratiqués, et nous en saurons sûrement davantage à l’avenir.

Sources : Business LiveChallengesL’Usine Nouvelle

Articles liés :

Pourquoi la voiture autonome ne réglera pas seule le problème des embouteillages

Serions-nous vraiment prêts à nous laisser conduire par une voiture autonome ? Pas sur !

Pour la première fois, une voiture autonome a percuté et tué une piétonne