in

Italie : ce village interdit aux visiteurs de « s’arrêter de marcher »

Portofino village Italie
Crédits : Maudanros / iStock

Il y a peu, plusieurs médias italiens ont rapporté une nouvelle très étonnante. Le village de Portofino dans le sud-est de Gênes a pris une mesure spéciale, à savoir l’interdiction de « s’arrêter de marcher » durant tout l’été. Le maire souhaiterait en effet réguler les flux de personnes pendant la saison estivale.

Pour plus de sécurité et de qualité des visites

Situé dans la province de Gênes à une trentaine de kilomètres de la célèbre ville du même nom, le village de Portofino est célèbre depuis les années 1950 grâce à la chanson Love in Portofino de Fred Buscaglione. Durant le Moyen-âge, le port naturel de cette commune servait de refuge pour la marine marchande de la République de Gênes. Déjà très prisé des touristes depuis plusieurs décennies, le village semble accueillir de plus en plus de visiteurs chaque année.

Le 11 avril 2023, les médias italiens La Voce du Genova et il Post ont cependant rapporté une nouvelle plutôt surprenante. Matteo Viacava, maire de Portofino a en effet signé une ordonnance interdisant aux personnes de « s’arrêter de marcher » durant leur visite touristique. Pour l’élu, le but est d’éviter les rassemblements trop importants et les embouteillages dans les zones les plus fréquentées du village, notamment le centre et le front de mer. Cela devrait permettre d’assurer une meilleure sécurité tout en améliorant la qualité des visites.

Portofino village Italie
Crédits : Pierre-Selim Huard / Wikimedia Commons

Une amende salée pour les contrevenants

Déjà appliquée, la mesure est en vigueur tous les jours de 10h30 à 18h, et ce, jusqu’au 15 octobre 2023. Par ailleurs, le maire n’a pas manqué de se justifier en rappelant que durant ces dernières années, la circulation piétonne dans certaines zones du village a subi d’importantes perturbations. En temps normal, Portofino compte seulement 400 habitants. Toutefois, le dernier week-end de Pâques a tout de même attiré entre 6 et 7 000 visiteurs.

Évidemment, toute interdiction s’accompagne d’une amende à destination des contrevenants. La mesure prévoit en effet que tout manquement pourrait entraîner une amende comprise entre 68 et 275 euros. Bien qu’aucun touriste n’ait été sanctionné jusqu’à présent, il est facile d’imaginer qu’un tel tarif permet de dissuader de faire une pause.

Enfin, plus au sud, près de La Spezia, un autre village a pris une mesure similaire selon un article de l’agence de presse Ansa. Il s’agit de la commune de Riomaggiore qui a également reçu de très nombreux visiteurs occasionnels durant le week-end de Pâques.