in

Fossiles : découverte incroyable d’un troupeau de onze dinosaures en Italie

Le squelette fossilisé de "Bruno". Crédits : Alfio A. Chiarenza et coll. (2021), Nature Scientific Reports

Un nouvel article publié dans la revue Nature détaille la découverte en Italie de onze dinosaures fossilisés ayant probablement jadis appartenu au même troupeau. Parmi eux figure le spécimen le plus grand et le plus complet jamais découvert dans le pays.

La découverte exceptionnelle de onze dinosaures

L’Italie n’est pas vraiment une « terre de dinosaures ». Sur place, seuls quelques spécimens ont été déterrés, la plupart au cours de ces trois dernières décennies. Néanmoins, une découverte récente souligne qu’il existe encore des joyaux paléontologiques cachés dans le pays. Il y a quelques mois, des chercheurs ont en effet isolé pas moins de onze dinosaures sur le site de Villaggio del Pescatore, une ancienne carrière de calcaire près de la ville de Trieste.

Tous étaient des herbivores ornithopodes de l’espèce Tethyshadros insularis. Ces dinosaures vivaient il y a environ quatre-vingts millions d’années et pouvaient atteindre jusqu’à cinq mètres de long. Ce troupeau comprend le squelette de dinosaure le plus grand et le plus complet jamais déterré en Italie. Les paléontologues ont baptisé le spécimen « Bruno ».

En 1996, un squelette de dinosaure presque complet et similaire baptisé « Antonio » à l’époque avait été déterré sur le même site. Initialement, les chercheurs avaient alors supposé qu’il s’agissait d’une « espèce naine ». Et pour cause, l’archipel européen était jadis caractérisé par des masses continentales très fragmentées. Or, de tels environnements ont tendance à mener au développement de dinosaures insulaires de très petite taille.

Cependant, la nouvelle découverte remet en question cette hypothèse. Contrairement à ce que l’on croyait auparavant, Antonio n’était pas un dinosaure nain, mais plutôt un juvénile. Et il appartenait probablement au même troupeau.

dinosaures italie
Géologie et contexte géographique du Villaggio del Pescatore (VdP). Le symbole de l’étoile marque sa position relative dans la paléogéographie de l’ancien océan Téthys. Crédits :  Alfio A. Chiarenza et coll. (2021), Nature Scientific Reports.

Un environnement semi-marin

À la fin du Crétacé, ces dinosaures évoluaient dans un environnement tropical, chaud et humide. Le site de Villaggio del Pescatore était également plus proche de l’eau qu’il ne l’est aujourd’hui, posté sur le rivage de l’ancien tracé de la mer Méditerranée. La découverte de fossiles de poissons, de crocodiles, de reptiles volants et de petites crevettes aux côtés de ce troupeau de dinosaures en fournit une preuve supplémentaire.

dinosaures italie
Vue d’artiste de Tethyshadros. Crédits : Nobu Tamura

Rappelons enfin qu’il y a quelques semaines, des paléontologues ont détaillé la découverte d’un groupe de dinosaures primitifs exceptionnellement préservé montrant des signes de comportements sociaux complexes il y a 193 millions d’années. Autrement dit, d’après ces travaux, certaines espèces évoluaient en effet déjà en troupeaux à cette lointaine époque.