in

Un nouvel équipage atteint l’ISS en un temps record

Crédits : Roscosmos

Ce mercredi, une capsule Soyouz transportant deux cosmonautes et une astronaute a rejoins l’ISS en un peu plus de trois heures. Du jamais vu.

L’astronaute américaine Kate Rubins de la NASA, et les deux cosmonautes russes Sergey Ryzhikov et Sergey Kud-Sverchkov de Roscosmos ont décollé ce mercredi depuis le cosmodrome de Baïkonour, avant d’amarrer leur Soyouz au module Rassvet de la station trois heures et trois minutes plus tard. En règle générale, ces trajets prennent environ six heures.

Cette mission marque la première utilisation par l’équipage d’un nouveau plan de vol “ultra-rapide” calculé par l’agence russe Roscosmos. Ce nouveau voyage habité a même battu le temps le plus rapide pour les missions de fret, qui ne transportent que des fournitures vers la station.

Vingt ans collaboration spatiale

Le lancement de Rubins, Ryzhikov et Kud-Sverchkov a eu lieu deux semaines et demie avant la célébration du vingtième anniversaire du premier équipage de la station spatiale. L’équipage de l’Expédition 1, également composé d’un Américain et de deux Russes – William Shepard, Yuri Lonchakov et Sergei Krikalev – avait à l’époque entamé son séjour le 2 novembre 2000.

«Le vingtième anniversaire d’une présence humaine continue dans l’espace va être tout un événement, et je pense que nous avons tous les trois hâte d’y être pendant cette période», a récemment déclaré l’astronaute américaine Kate Rubins. «Je pense que l’ISS est l’une des réalisations techniques les plus incroyables de l’histoire de l’humanité. C’est merveilleux de voir une telle machine persister encore dans l’espace vingt ans plus tard».

iss
Les membres de l’Expedition 64 font un dernier coucou avant de monter à bord de la capsule Soyouz MS-17, ce mercredi 14 octobre 2020, au cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. Ils ont rejoint l’ISS trois heures plus tard. Crédits : NASA / GCTC / Andrey Shelepin

La mission Crew-1 en approche

À bord de la station spatiale, les trois nouveaux arrivants ont été accueillis par le commandant de l’Expédition 63 Chris Cassidy (NASA) et les ingénieurs de vol russes Anatoli Ivanishin et Ivan Vagner, sur place depuis avril. Ils évolueront ensemble pendant sept jours, après quoi les membres de l’Expédition 63 reviendront sur Terre à bord du Soyouz MS-16.

Au cours de leur mission de six mois, Rubins, Ryzhikov et Kud-Sverchkov mèneront plusieurs expériences très intéressantes. «Nous prévoyons de tester la bio-impression de tissus et la croissance de cellules dans l’espace, et, bien sûr, de poursuivre nos travaux sur le séquençage de l’ADN», a expliqué Kate Rubins. C’est elle qui, en 2016, est devenu la première astronaute à séquencer l’ADN dans l’espace.

Les trois membres de la nouvelle Expédition 64 seront également bientôt rejoins par l’équipage de la mission Crew-1, de SpaceX et ses quatre occupants. Les astronautes américains Michael Hopkins, Victor Glover et Shannon Walker et l’astronaute japonais Soichi Noguchi devaient normalement décoller le jour d’Halloween. Finalement, leur vol a été retardé à la mi-novembre, le temps pour SpaceX de régler un problème de moteur conduisant à l’abandon de l’un de ses lancements le 2 octobre.