Alerte sur l’ISS : un message d’urgence diffusé par erreur a inquiété les internautes

Station Spatiale internationale ISS
Crédits : Dima_zel/iStock

Entre les fuites d’air dans le segment russe de l’ISS et les risques de plus en plus élevés de collision avec des déchets spatiaux dans cette zone du ciel située à environ 400 km de notre planète (en orbite terrestre basse), les craintes pour la sécurité des astronautes à bord ne sont jamais bien loin. Récemment, c’est toutefois pour une tout autre raison que le grand public a tourné un regard inquiet vers l’espace. En effet, un message médical d’urgence diffusé en direct a fuité par erreur sur la chaîne YouTube de la NASA, laissant présager le pire pour la santé de l’une des personnes à bord de la Station Spatiale internationale. Heureusement, l’agence spatiale américaine se veut rassurante, mais alors, que s’est-il passé ?

Un message inquiétant en provenance de l’ISS ?

Dans la nuit du 12 au 13 juin 2024, à minuit passé en France, un enregistrement de huit minutes laissant craindre le pire pour un membre de l’équipage de l’ISS était diffusé en direct sur la chaîne YouTube de la NASA. Une voix féminine y intimait de remettre « le commandant dans sa combinaison » avant d’ordonner promptement de « vérifier son pouls », puis de lui fournir de l’oxygène pur. Le message se poursuivait ensuite en dressant un bilan dont le pronostic vital était précaire et mentionnait une évacuation d’urgence vers un hôpital espagnol après un amerrissage.

Un problème de décompression

Le protocole préconisé par le chirurgien de vol visait ici à traiter ce qui semblait être un accident de décompression. Bien connu dans le domaine de la plongée sous-marine en cas de remontée à la surface trop rapide, ce type de problème survient lorsque la pression ambiante autour du corps humain diminue brusquement, entraînant la formation de bulles de gaz dissous dans les tissus et le sang, notamment de l’azote. Cela peut se produire lorsque l’intégrité de la cabine ou de la combinaison spatiale est compromise, entraînant une chute rapide de la pression. Les astronautes peuvent alors subir des symptômes graves, tels que des douleurs articulaires, un gonflement des tissus, une perte de conscience et des embolies gazeuses, en raison de la diminution soudaine de la pression dans leur habitat pressurisé.

Sans intervention rapide, l’exposition au vide spatial peut alors être fatale en quelques secondes à quelques minutes, car les fluides corporels se vaporisent et l’oxygène se dissipe. Il s’agit donc d’un risque très pris au sérieux dans l’environnement spatial hostile dans lequel les astronautes évoluent.

De par l’urgence de la situation décrite et le réalisme de l’enregistrement, ce dernier a rapidement circulé sur les réseaux sociaux, les internautes s’inquiétant d’une situation de crise à bord de la station spatiale.

Station Spatiale internationale ISS
Crédits : Dima_zel/iStock

Plus de peur que de mal au final

Peu de temps après la diffusion, le compte officiel de l’ISS a assuré sur Twitter (aujourd’hui X) qu’« Il n’y a aucune situation d’urgence à bord de la Station spatiale internationale. Cet audio a été détourné par inadvertance d’une simulation en cours dans laquelle les membres d’équipage et les équipes au sol s’entraînent pour divers scénarios dans l’espace ». L’enregistrement, qui provenait d’un canal de simulation utilisé pour l’entraînement des équipes au sol et à bord, n’était donc ni plus ni moins qu’un simple exercice d’entraînement au sol qui se déroulait à Hawthorne, en Californie, et diffusé par inadvertance.

La NASA a par ailleurs assuré que les neuf membres de l’équipe présente dans la Station (Oleg Kononenko, Tracy Dyson, Mike Barratt, Matthew Dominick, Jeanette Epps, Nikolai Chub, Alexander Grebenkin, Butch Wilmore et Sunita Williams) n’ont pas été impliqués dans cette simulation et se reposaient en vue d’une sortie prévue dans l’espace le jour même. L’agence a en outre veillé à ne pas republier l’extrait audio en question pour ne pas susciter plus de panique, bien qu’il soit encore possible de l’entendre sur certaines publications partagées sur la toile.

Des exercices essentiels pour la sécurité à bord de l’ISS

Cette bourde n’est pas sans jeter un éclairage sur les entraînements continus que doivent subir les équipes à bord de l’ISS et au sol pour assurer une bonne gestion des éventuelles situations d’urgence qui pourraient survenir et prévoir des protocoles pour assurer une réponse réactive en cas d’alerte. Rappelons en plus que la station peut désormais être amenée à accueillir du public et a d’ailleurs reçu son premier équipage civil tout récemment, en janvier 2024. Une bonne préparation est donc un élément clé pour assurer la sécurité des personnes à bord en parant à toute éventualité.