in

Cet inventeur a créé un support de stockage idéal entre le vinyle et le CD

CD vinyle
Crédits : azamotkin / iStock

À l’heure où le secteur de la musique est dominé par les plateformes en ligne, un musicien et producteur s’est récemment démarqué. Afin de stocker les données musicales, il a en effet créé un nouveau support hybride dont la qualité sonore serait sans égal.

La meilleure innovation depuis plusieurs décennies

Le disque vinyle a fait son apparition au milieu du XXe siècle, avant de décliner avec l’arrivée du CD (compact disc) dans les années 1980. Aujourd’hui la musique en ligne est à son tour la cause du déclin du CD lui-même, malgré de nombreux nostalgiques. Dans tous les cas, les amateurs de musique ont leur préférence : le son caractéristique du vinyle, la netteté du CD ou encore le côté pratique de la musique en ligne.

Comme l’explique Trax Magazine le 2 mai 2022, le concept Ionic Originals représenterait quant à lui la première percée dans la reproduction sonore analogique depuis environ 70 ans. Concrètement, il s’agit d’un support hybride entre le vinyle et le CD. Or, celui-ci sonnerait mieux que n’importe quel support ou format que nous connaissons.

À son origine, nous retrouvons T-Bone Burnett (voir photo ci-après), un guitariste américain ayant notamment joué pour Bob Dylan au milieu des années 1970. Ce producteur hors pair a également collaboré entre autres avec Elton John.

T-Bone Burnett
Crédits : Kulturvultur / Wikimedia Commons

Un support combinant un peu du vinyle et du CD

T-Bone Burnett affirme que le Ionic Originals offre une qualité sonore supérieure à tout ce qui est actuellement disponible. Ce support est fait d’aluminium et de laque, alors que les CD sont fabriqués en plastique polycarbonate avec une couche métallique (souvent en aluminium) et les vinyles en PVC. En réalité, le Ionic Originals combine un peu des deux supports.

« J’ai développé un disque analogique qui possède une profondeur, une résonance et une fidélité sonore qui dépassent celles du vinyle, du CD, du streaming ou de tout autre moyen de découvrir la musique enregistrée », a déclaré T-Bone Burnett.

Il faut savoir que la méthode de production du Ionic Originals associe la production actuelle de vinyle et la façon dont les professionnels du son produisent les tampons métalliques pour presser les disques. Or, ces tampons servent souvent à la duplication et le grand public n’y a donc pas accès. Le Ionic Originals prend la forme d’un disque d’aluminium sur lequel est peinte la laque. Ensuite, une spirale est gravée sur le support qu’un stylet viendra pointer afin de jouer le son qualifié de « cristallin » par T-Bone Burnett.