Des chercheurs ont trouvé la recette pour une pilule de rajeunissement

médicament pillule
Crédits : PeopleImages / iStock

À l’Université d’Harvard (États-Unis), un professeur de génétique dit avoir découvert la recette pour mettre au point une pilule de rajeunissement efficace. Selon lui, il pourrait s’agir d’un moyen peu coûteux d’inverser le vieillissement des cellules.

Une pilule pour lutter contre le vieillissement

L’humanité et la notion de rajeunissement entretiennent une relation assez étroite depuis très longtemps. En effet, de nombreux humains rêveraient de ralentir, voire d’inverser le vieillissement des cellules de leur corps afin de rester jeunes. En 2015, des scientifiques japonais étaient déjà parvenus à faire rajeunir des cellules humaines. Ils avaient émis l’hypothèse que le vieillissement des cellules n’est pas le fait de mutations accumulées dans l’ADN au sein des mitochondries, mais plutôt de facteurs épigénétiques. Bien que les travaux ont seulement concerné des lignées cellulaires en laboratoire, les auteurs de ces travaux estiment que la glycine (un acide aminé) représente peut-être la clé.

Il faut dire que les recherches autour du rajeunissement de l’organisme sont légion. Très récemment, des chercheurs de l’Université d’Harvard (États-Unis) ont quant à eux déclaré avoir trouvé la recette pour une pilule miracle contre le vieillissement des cellules. L’étude en question a été dirigée par le professeur de génétique David Sinclair et publiée dans la revue Aging le 12 juillet 2023.

couple personnes agées
Crédits : Monkeybusinessimages / iStock

Des résultats très prometteurs

David Sinclair a publié une série de tweets dans lequel il partage plusieurs documents. Surtout, il y évoque des molécules capables d’inverser le vieillissement des cellules sans qu’elles ne deviennent cancéreuses. Par ailleurs, lorsque l’on se penche sur la composition chimique de cette potentielle pilule de rajeunissement, on y retrouve des agents chimiques qui n’ont pas grand-chose d’exceptionnel. En effet, ces composants se retrouvent également dans des médicaments permettant de traiter divers maux et maladies telles que la dépression, la maladie de Parkinson ou encore les convulsions.

Les responsables de l’étude ont pratiqué des tests sur des rongeurs et des primates. Ils disent avoir remarqué des effets positifs après un laps de temps très court, à savoir moins d’une semaine. Plus précisément, les chercheurs ont souligné un début de rajeunissement au niveau des reins, des muscles ou encore du nerf optique. Or, ces résultats laissent penser qu’une durée de vie prolongée est possible, tout comme une meilleure vision.

La prochaine étape de ces recherches concernera logiquement les humains. Or, si cette étude s’avère concluante et permet réellement la mise au point d’une telle pilule, il s’agira évidemment d’une véritable révolution. Si pour l’instant, rien n’est certain quant à l’issue de ces recherches, une chose est d’ores et déjà certaine : le coût de cette pilule devrait être assez bas, ce qui pourrait permettre au plus grand nombre de se la procurer en cas de commercialisation à grande échelle.