in

Une invention étonnante du MIT : les téléphones qui s’assemblent tout seuls

Crédits : David Mellis / MIT Media Lab / Flickr

Placer les composants d’un téléphone dans un tambour rotatif, actionner ce dernier pendant une minute et obtenir un appareil assemblé, prêt à l’emploi. Le MIT travaille sur un prototype qui serait capable d’une telle prouesse.

L’intérêt de cette invention est assez sous-jacent à première vue, laissant bon nombre d’observateurs perplexes. Cependant, celle-ci semble tout à fait sérieuse puisque l’US Army a récemment investi dans le Self Assembly Lab, un concept sur lequel le Massachusetts Institute of Technology (MIT) travaille depuis 2013.

Les équipes de chercheurs dirigées par Skylar Tibbits ont une obsession assez insolite : permettre à des objets de s’assembler de façon autonome (ou presque). Leur travail porte actuellement sur le téléphone DIY open-source conçu par David A. Mellis, également co-inventeur de l’Arduino. Ainsi, les chercheurs veulent réduire un maximum la main d’œuvre et permettre un auto-assemblage du téléphone. Si le projet arrive à terme, les usines auront la possibilité de réduire leurs dépenses salariales ainsi que la consommation énergétique des robots.

Pour l’instant le concept permet un assemblage autonome de quatre éléments : la façade, la carte mère, la coque arrière et le circuit imprimé (avec touches et écran). Le plus étonnant semble être les conditions de cet auto-assemblage, qui se fait dans un tambour, un peu comme celui de notre machine à laver. Ce tambour permettra de faire se rencontrer au hasard les éléments destinés à s’assembler, tandis que le tout est verrouillé par électromagnétisme afin que les composants restent soudés entre-eux, à partir du moment où la polarité est respectée.

Oui, nous le concevons, l’idée semble ridicule au premier abord, mais l’on pourrait imaginer que le concept, en évoluant, pourrait permettre un assemblage intégral, surtout en ce qui concerne les composants internes de l’objet. À savoir que les composants sont actuellement ballotés dans le tambour pendant une minute pour assembler les quatre éléments évoqués plus haut, mais à une vitesse raisonnable afin de ne pas les endommager.

[media-credit name= »Crédits : David Mellis / MIT Media Lab / Flickr » align= »aligncenter » width= »500″][/media-credit]

Sources : NuméramaZDNet France

Crédit photos : MIT Media Lab

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.