in ,

Il invente un drone pour préserver la tranquillité des animaux

Un ingénieur français a construit un drone unique composé de matériaux durables et prenant soin de respecter la faune. Une des missions de cet appareil sera de porter secours aux gardes forestiers en difficulté sans déranger les animaux vivants aux alentours.

Julien Lerch est un jeune ingénieur originaire d’Alsace ayant effectué des études en génie électrique et informatique avant d’entreprendre une création d’entreprise en 2012. Le drone baptisé Aube, dont les caractéristiques sont à visionner ci-dessous, est un concentré de sa passion pour la programmation et de sa conscience écologique !

(Crédit image : Aube)

Le drone Aube est capable de filmer en hauteur sans causer de pollution sonore. Il ne s’agit pas d’un quadrimoteur bruyant, mais d’un drone équipé d’un paramoteur et d’une voile. Ainsi, on pourrait le qualifier de drone-parapente. Pour l’intéressé, il ne s’agit d’ailleurs pas de « rivaliser avec les multirotors ou les drones-avions ».

L’appareil est doté d’une autonomie d’une heure et a la capacité de porter une charge de 2,4 kg. Celui-ci a été imprimé en 3D afin de réduire l’empreinte écologique, et ce, avec des matériaux biodégradables, l’exemple le plus concret étant le châssis conçu dans un plastique biocompostable.

Le but du drone Aube est de filmer les animaux avec une caméra de qualité sans les déranger, mais celui-ci pourra également porter assistance aux gardes forestiers rencontrant des difficultés et ayant éventuellement besoin de secours. Ce drone peut effectivement devenir un compagnon hors pair du garde forestier, dont la mission principale est de veiller à la conservation des espèces et donc, de leur diversité.

(Crédit image : Aube)

L’avantage du drone silencieux est d’être beaucoup moins invasif qu’une visite humaine et en utilisant cet appareil, le temps d’observation est forcement réduit, car plus efficace. Un ingénieur construisant un drone capable d’évoluer sans causer du tort aux écosystèmes déjà fragiles, quelle bouffée d’oxygène !

Sources : Mr MondialisationWe Demain