in

Invasion russe : ces drones low cost ukrainiens sont petits, mais costauds

Crédits : UA Dynamics

Le conflit en l’Ukraine donne du fil à retordre à l’armée russe, notamment grâce à l’utilisation d’un drone low cost capable d’occasionner des dégâts considérables côté ukrainien. Il s’agit de The Punisher, un drone peu coûteux qui bénéficie pourtant de nombreuses qualités.

Simple, mais redoutable

Depuis maintenant plus de deux semaines, la Russie a envahi l’Ukraine, non pas sans difficulté. Ces derniers jours, les médias évoquent même un risque d’enlisement pour l’armée du Kremlin. Il faut dire que l’Ukraine a quelques atouts dans sa manche, comme le Bayraktar TB2. De fabrication turque, ce drone de combat high-tech à longue autonomie est un appareil low cost. Il a déjà atteint les colonnes logistiques russes a plusieurs reprises et fait des dégâts assez importants.

Toutefois, l’armée ukrainienne dispose d’un autre appareil très modeste élaboré par UA Dynamics, une start-up locale fondée en 2014. Comme l’explique The Times dans un article du 2 mars 2022, « The Punisher » incarne une arme redoutable et redoutée par les forces russes. Le site de la start-up ukrainienne qualifie ce drone de précis, mortel, rapide, réutilisable et inattendu sur son site Web.

Loin des imposants drones de combat habituels, The Punisher a une envergure de seulement 2,2 m et est capable d’embarquer deux charges de 3 kg ou trois charges de 1 kg. L’appareil peut également lâcher ces bombes sur des cibles différentes de manière consécutive. En théorie, ces performances paraissent banales, mais en réalité, elles s’avèrent très utiles notamment pour viser les camions de ravitaillement en essence de l’armée russe.

the punisher drone ukraine
Crédits : UA Dynamics

Un drone ayant déjà fait ses preuves

Si The Punisher embarque peu de charges, l’appareil bénéficie en revanche d’une autonomie de vol de 45 km. Selon le fabricant, il peut en outre mener à bien sa mission de manière totalement autonome. L’opérateur doit simplement régler les coordonnées de l’attaque dans le système. Afin d’effectuer ce réglage, il est possible d’associer au drone un autre appareil plus réduit, un « Spectre ». Le gouvernement ukrainien a par ailleurs appelé l’ensemble de la population à participer à la résistance. Chaque citoyen est donc libre de livrer son drone de loisir qui deviendra ainsi un de ces spectres en soutien à The Punisher.

Il faut savoir que le drone en question n’est pas une nouveauté en soi. En effet, celui-ci a déjà participé au conflit avec les forces séparatistes pro-russes du Donbass il y a quelques années. À l’époque, les militaires ne comprenaient pas quel genre d’appareil les atteignait. Depuis le début du conflit actuel, les drones Punisher auraient réussi pas moins de soixante missions, qui plus est assez loin derrière les lignes de front russes.

Enfin, il faut savoir que The Punisher n’est pas le seul drone low cost que l’Ukraine produit. En effet, il existe également le Leleka-100 de la société Ukrspecsystems. Cet appareil peut effectuer des missions de surveillance et de reconnaissance très utiles.