in

Des araignées asiatiques envahissent le sud des États-Unis par millions

Crédits : masaki ikeda / Wikimedia Commons

Originaire d’Asie, l’araignée Joro a envahi l’état américain de Géorgie, et cette prolifération interroge les scientifiques locaux. Présente depuis peu sur le territoire américain, cette grosse araignée n’est pourtant pas une menace et sa présence ne représente pas forcément une mauvaise nouvelle.

Une véritable invasion

L’araignée Joro (Trichonephila clavata) est plutôt imposante avec ses 8 cm de diamètre. Très appréciée au Japon pour les couleurs vives et chatoyantes des femelles (rouge, bleu et jaune), cette espèce se retrouve également en Corée, en Chine et à Taïwan. Comme l’explique un communiqué officiel de l’Université de Géorgie (États-Unis), cette araignée se trouve aujourd’hui en très grand nombre sur une partie du territoire américain.

Observée pour la première fois en 2014 près d’Atlanta, l’araignée Joro a tout simplement proliféré. En à peine plus de quinze ans, l’espèce a envahi l’état de Géorgie dans près de 25 comtés et se compte par millions. Aujourd’hui, l’état voisin de Caroline du Sud se prépare également à un début d’invasion. Or, l’apparence de l’araignée Joro, sa carrure et son côté invasif pourraient laisser craindre le pire.

« Je pense que l’écologie de base des espèces envahissantes vous dira qu’en particulier un prédateur comme celui-ci qui augmente en si grand nombre en si peu de temps a probablement un effet sur l’écosystème » a déclaré Matt Elliott, assistant en chef du Wildlife Resources Division du Département des ressources naturelles de Géorgie.

araignée Joro
Crédits : KENPEI / Wikimedia Commons

Pas d’inquiétude à avoir avec ces araignées

Pourtant, plusieurs entomologistes semblent plutôt bien accueillir cette nouvelle espèce. En effet, celle-ci ne représenterait pas une menace pour les humains et les animaux domestiques. Plutôt paisible, l’araignée en question ne mord pas à partir du moment où on ne la dérange pas trop. En réalité, le point posant le plus question n’est autre que l’extrême prolifération de l’araignée en aussi peu de temps. Selon les chercheurs, quelques spécimens seraient arrivés dans un conteneur depuis l’Asie. Ensuite, les araignées auraient fait l’objet d’une importante multiplication en raison du climat plutôt chaud et humide de la Géorgie qu’elles semblent grandement apprécier.

Pour les entomologistes, la présence même par millions de l’araignée Joro ne serait pas un problème, en tout cas pas dans l’immédiat. De plus, il faudra plusieurs années avant de se rendre compte si l’espèce a ou non un impact significatif sur les écosystèmes. En attendant, cette dernière se nourrit abondamment de mouches et surtout de moustiques qui, pour le coup, sont des insectes bien plus dérangeants pour les humains.