in

Internet pourrait saturer dans les cinq ans, mais des solutions existent

Crédits : blickpixel / Pixabay

Connaîtrons-nous un jour une saturation d’Internet? C’est ce que semblent penser plusieurs chercheurs qui suggèrent que cette saturation pourrait intervenir au cours des cinq prochaines années. Afin de trouver des solutions, des chercheurs se sont réunis dernièrement à la Royal Society de Londres.

Ingénieur à Alcatel-Lucent, Jean-René Essiambre a présenté récemment ses travaux qui montrent que les fibres optiques actuelles ont une capacité maximale de 100 terabits par seconde, soit l’équivalent de 250 disques Blu-ray. Mais les données utilisées sur Internet augmentant de manière significative, cette capacité maximale pourrait, selon lui, être atteinte dans cinq ans.

En cause dans l’augmentation constante des données d’Internet, la croissance rapide de la consommation des médias en ligne par le biais de YouTube ou encore de services de streaming de type Netflix. L’infrastructure d’Internet est soumise à des difficultés, et la saturation est possible. Mais s’il y a quelques semaines, des chercheurs ont annoncé une saturation certaine pour 2023, des solutions existent et les chercheurs réunis à la Royal Society travaillent sur ces solutions. « Je ne pense pas qu’il y aura de crise d’InternetJ’ai confiance en l’ingéniosité des chercheurs qui travaillent sur ces questions », déclare Andrew Lord, ingénieur dans une entreprise de télécommunications britannique.

Parmi les solutions, installer plus de fibres optiques, mais le prix des connexions internet devrait être augmenté. Alors, les chercheurs se concentrent sur l’amélioration du fonctionnement des fibres déjà en place, en tentant par exemple d’empêcher la distorsion de la lumière dans les fibres, comme le suggère Polina Bayvel, de l’University College London. Autre proposition, la création de nouvelles fibres plus efficaces, une solution étudiée par David Richardson, de l’université de Southampton.

Source : Newscientist