in

L’intérieur des voitures est un véritable nid à bactéries

Crédits : OksanaRadchenko / iStock

Dans le cadre d’une étude récente, des chercheurs britanniques ont analysé l’intérieur des voitures et les bactéries susceptibles de s’y trouver. Or, les résultats laissent penser que même nos toilettes sont plus propres que l’habitacle de nos véhicules.

Un degré de contamination étonnant

Dans une nouvelle étude publiée par l’Aston University de Birmingham (Royaume-Uni) le 31 janvier 2022, il est question de l’habitacle de nos automobiles. Ces recherches sont assez préoccupantes dans la mesure où les scientifiques parlent d’une contamination plus importante dans l’habitacle des voitures que dans les toilettes. Pourtant, cela peut sembler assez logique, car nous nettoyons bien plus souvent nos toilettes que nos véhicules.

Au cours de leurs travaux, les scientifiques ont prélevé des échantillons dans plusieurs véhicules, dont l’environnement et l’historique étaient différents. Selon les résultats, l’intérieur des voitures contient entre autres les bactéries suivantes : Escherichia coli, Staphylococcus aureus ainsi que des Pseumodonas.

nettoyage voiture habitacle
Crédits : AndreyPopov / iStock

Des zones plus contaminées que d’autres

Mais quelles zones des véhicules sont les plus contaminées ? Sans grande surprise, le coffre détient la palme. Nous y rangeons nos courses et objets en tout genre qui ne sont pas toujours très propres. Du côté des zones les moins touchées, nous retrouvons la banquette arrière, le tableau de bord ainsi que le volant. Selon les chercheurs, il peut paraître paradoxal que le volant soit la zone la moins contaminée alors qu’il s’agit de l’outil que nous manipulons le plus. Pourtant, l’utilisation des gels hydroalcooliques depuis deux ans a tout simplement rendu cette zone plus « propre ». Voici le classement des différentes zones de l’habitacle des voitures en fonction du nombre moyen de bactéries retrouvées : coffre (1 425 bactéries), siège conducteur (649), pommeau de vitesse (407), banquette arrière (323), tableau de bord (317) et volant (146).

Selon les scientifiques, la prolifération des bactéries dans les intérieurs de voiture n’est pas vraiment un hasard. Les véhicules font l’objet d’une utilisation longue et changent parfois de propriétaire. Ils conseillent donc de nettoyer l’intérieur au moins une fois par mois. Dans l’idéal, il faudrait réaliser un nettoyage en profondeur du coffre, des sièges et autres moquettes, notamment avec un nettoyeur-vapeur.

Rappelons enfin que les bactéries Escherichia coli peuvent causer des gastro-entérites, des infections urinaires, et autres méningites. Le Staphylococcus aureus peut pour sa part être à l’origine d’intoxications alimentaires et d’infections localisées suppurées. Quant aux bactéries du genre Pseumodonas, elles peuvent occasionner de possibles surinfections de plaies ou brûlures ainsi que d’infections cutanées et viscérales, voire une septicémie.