in ,

Une intelligence artificielle chinoise pourrait « lire » dans notre esprit

Crédits : KanawatTH/iStock

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir lire dans les pensées ? C’est en tout cas ce qu’affirment avoir réalisé des chercheurs chinois. Ces derniers auraient réussi à inventer une intelligence artificielle capable d’interpréter l’esprit humain. À l’heure où le gouvernement communiste asiatique contrôle une grande partie du quotidien de ses concitoyens, cette innovation pourrait finir par servir les intérêts du parti politique. En conséquence, la vie privée des habitants n’en serait que plus maîtrisée.

L’IA comprendrait notre fonctionnement cérébral

La nouvelle avait fait couler beaucoup d’encre jusqu’à ce que l’étude scientifique soit supprimée du réseau informatique mondial. D’après l’information relayée par le New York Post le 4 juillet dernier, le logiciel intelligent analyserait les expressions faciales et les ondes cérébrales. Une vidéo de test avait d’ailleurs été diffusée par les chercheurs du Hefei Comprehensive National Science Center en complément du rapport. Sur celle-ci, le sujet se soumettait à la réalisation de différents exercices, tandis que les algorithmes de l’IA traduisaient son comportement psychique. Cette création est censée renforcer la cause du parti communiste chinois.

intelligence artificielle
Crédits : geralt/Pixabay

Une diffusion du communisme plus efficace

Le centre de recherche a également affirmé avoir effectué des essais sur plusieurs membres scientifiques adeptes du parti. Ainsi, les données collectées pourraient d’une part participer au contrôle du degré d’implication idéologique chez les individus et contribueraient d’autre part à améliorer le système d’apprentissage politique en se nourrissant des pensées des zélateurs.

Ce nouveau procédé n’est pas vraiment dans l’intérêt du bien personnel. Depuis une dizaine d’années, la Chine a déjà mis en place un dispositif numérique très complexe qui surveille en permanence les faits et gestes des citoyens, notamment grâce à la reconnaissance faciale, l’éducation automatique et les progrès dans le domaine de l’intelligence artificielle.

En outre, un système de points est accordé à chaque résident et société. Dès le moindre écart d’un individu ou d’une entreprise, ce « crédit social » permet de restreindre certains de leurs droits.

Une annonce à prendre avec des pincettes

Il reste assez prudent de nuancer cette information. L’idée d’une entité électronique capable de lire en nous peut tout à fait déclencher des rumeurs et se propager comme une traînée de poudre. Par ailleurs, la disparition dudit rapport sur les plateformes numériques laisse planer quelques doutes. Nous ne pouvons bien entendu que supputer le pourquoi du comment de cet évanouissement.

Les progrès technologiques de la Chine s’avèrent néanmoins fulgurants, couvrant de nombreux secteurs. Récemment, une société chinoise a par exemple créé un prototype de moto hybride qui se déplace aussi bien sur route que sur rails et qui fonctionne à l’électricité.