in

Un instrument à tresser vieux de 40 000 ans découvert en Allemagne

Crédits : iStock

Dans une grotte du sud-ouest de l’Allemagne, un objet particulièrement bien préservé a été découvert, à savoir un outil dont la fonction était de tresser des cordages, vieux de 40 000 ans, époque de l’arrivée des homo sapiens en Europe.

C’est une bien belle découverte préhistorique que celle réalisée par des archéologues de l’université de Tübingen, en Allemagne et de l’université de Liège, en Belgique. Les hommes préhistoriques ne savaient en effet pas simplement tailler, et utilisaient vraisemblablement des ficelles et des cordages. C’est la découverte de ces archéologues qui le prouve, avec pour la première fois, la mise au jour d’un objet vieux de 40 000 ans qui servait à tresser des cordages à partir de fibres végétales.

C’est dans la grotte d’Hohle Fels, près de Schelklingen, dans la vallée de l’Ach au sud-ouest de l’Allemagne, qu’a été réalisée cette découverte, détaillée dans la revue allemande Archäologische Ausgrabungen Baden-Württemberg. « La découverte est un morceau d’ivoire de mammouth soigneusement sculpté et magnifiquement préservé, long de 20,4 cm avec quatre perforations de 7 à 9 mm de diamètre. Chacun des orifices porte des entailles hélicoïdales profondes » peut-on y lire. « D’apparences simples et modestes, les cordes et ficelles sont pourtant des composantes essentielles de la technologie des chasseurs cueilleurs préhistoriques » complète Christian Lepers, du Centre d’Etudes des Techniques et de Recherche Expérimentale en Préhistoire (CETREP), en Belgique.

Copyright University of Tübingen
Crédits : University of Tübingen

Selon ce spécialiste des techniques préhistoriques associant les végétaux longs et souples destinés à créer des nattes, des cordes ou des éléments vestimentaires, seules des conditions particulières de conservation ont permis à des artefacts en fibres végétales, fragiles donc, de parvenir jusqu’à nous en si bon étant, comme des environnements de glaciers, de tourbières ou de grottes.

« Cet outil répond à la question de savoir comment la corde était fabriquée dans le Paléolithique, une question qui a intrigué les scientifiques depuis des décennies » confie le Dr Veerle Rots de l’Université de Liège, qui a participé aux recherches. « Cette découverte souligne l’importance de la technologie de la fibre et l’importance de la corde et de la ficelle pour que les chasseurs-cueilleurs puissent faire face aux défis de la vie à l’ère glaciaire » conclut-il.

Source