in

Insolite : les larves de cet insecte peuvent abattre six termites en un seul pet

Crédits : Katja Chulz/Wikimedia commons

Sur la photo ci-dessus se dessine une chrysope perlée, une espèce d’insectes de la famille des Berothidae dont les larves se nourrissent de termites. Comment ? En les aspergeant de vapeur toxique.

Dans le best-seller du New York Times, “Does It Fart ? The Definitive Field Guide to Animal Flatulence“, les auteurs Nick Caruso et Dani Rabaiotti, également à l’origine du livre “True or Poo ?” se concentrent sur les pets de nombreuses espèces du règne animal, même ceux des dinosaures. L’une des espèces les plus redoutables de cet ouvrage, décrite comme ayant “l’un des rares pets véritablement mortels connus de la science“, est une chrysope perlée nommée Lomamyia latipennis. Il s’agit d’un petit insecte ailé de l’ordre des neuroptères. Ses principales victimes : les termites.

Jusqu’à six termites en un seul tir

Voici comment ça fonctionne : une chrysope adulte se met à pondre ses oeufs à proximité d’un nid de termites. Une fois ces oeufs éclos, les larves de L. latipennis se faufilent près de leurs hôtes. Au prime abord, nous pourrions penser que ces nouveau-nés n’ont aucune chance face à une armée de termites, d’autant qu’elles sont environ 35 fois moins lourdes que leurs cibles. Toutefois, ces larves ont développé un allomone : une arme sémio-chimique redoutable.

Une larve se rapproche alors, agite le bout de son abdomen près de la tête du termite puis libère son allomone. La victime s’immobilise après une à trois minutes et se retrouve complètement paralysée. La larve n’a plus qu’à se servir, se nourrissant de sa proie figée, mais toujours bien vivante.

Mais ce n’est pas tout ! D’après une étude publiée dans Nature en 1981, une seule de ces larves peut en effet “abattre” jusqu’à six termites avec un seul “tir”, si tant est qu’il y ait du monde dans les parages. Le rendement est donc particulièrement impressionnant.

Enfin, ces travaux ont également révélé que cette excrétion puissante n’avait aucun effet sur les autres insectes trouvés dans les couloirs d’un nid de termites, y compris sur les mouches, les guêpes et les cloportes. Autrement dit, cette arme chimique n’a été développée que pour atteindre les termites.

insectes pet termites
Crédits : Paul Bertne

Une composition encore inconnue

Alors que l’étude originale nous a permis de constater les pouvoirs de cet allomone, sa composition exacte n’a pas encore pu être identifiée. De manière générale, on en sait de toute manière encore très peu sur cette espèce.

Il existe en revanche une littérature assez approfondie sur les flatulences des insectes. Une étude menée sur plus de 110 espèces a notamment révélé que la plupart d’entre elles étaient d’importants producteurs de méthane, en particulier les cafards et les termites, résultat d’un régime riche en fibres dont se nourrissent leurs bactéries intestinales. En revanche, il est peu probable que les chrysopes produisent suffisamment de méthane pour assommer un termite, et encore moins six. Autrement dit, il doit y avoir “autre chose”.