in

Australie : après les inondations, une invasion de mygales dans les maisons ?

Source : Fanimaux

Les Australiens épargnés par la montée des eaux pourraient maintenant connaître une invasion de mygales fuyant le déluge, ont mis en garde les autorités ce mercredi.

Des pluies torrentielles incessantes se sont abattues ces derniers jours sur la Nouvelle-Galles du Sud, l’Etat le plus peuplé d’Australie. Les rivières, incapables de gérer le débit, sont alors sorties de leur lit, détruisant au passage des milliers d’habitations. De nombreuses personnes prises au piège ont été secourues mardi par des hélicoptères militaires, des jet-skis et autres bateaux pneumatiques. Une situation qui contraste avec les feux de forêt sans précédent essuyés dans la région l’année dernière.

Invasion de mygales

Si le ciel bleu a fait son retour ce mercredi, les hostilités ne sont peut-être pas finies pour autant. Les autorités ont en effet prévenu : de nombreuses mygales endémiques de la région de Sydney (Atrax robustus), dont le venin est le plus violent au monde, pourraient bientôt se manifester pour trouver refuge dans les foyers.

« Le réchauffement des températures et l’humidité élevée forment le cocktail parfait pour une explosion de la présence de l’Atrax robustus dans les prochains jours« , a annoncé ce mercredi Tim Faulkner, directeur du Parc australien des reptiles.

« Après les inondations incroyables que nous avons vécues dans le Grand Sydney, elles ont été expulsées de leur habitat (crevasses, espaces sous des rochers, ndlr) et vont se réfugier dans les zones plus sèches« , a-t-il expliqué. « Cela pourrait malheureusement vouloir dire qu’elles entreront très bientôt dans les maisons« .

Chez ces mygales, la femelle peut atteindre jusqu’à sept centimètres de longueur, tandis que les mâles ne dépassent pas 5,5 centimètres. Leur couleur est sombre, et leur chélicères n’ont aucun mal à percer le cuir souple d’une chaussure.

mygales
Atrax robustus, endémique de Nouvelle-Galles du Sud en Australie. Crédits : Wikipédia

Un anti-venin disponible

Notez que cette araignée n’est dangereuse que pour les primates (y compris les humains), la plupart des autres animaux étant immunisés contre ses toxines. À ce jour, treize décès dus à une morsure de cette mygale ont été documentés officiellement chez l’Homme.

Depuis le début des années 80, un anti-venin à base d’anticorps de lapins (non réactifs aux morsures de l’Atrax robustus) est disponible. Ce sérum doit cependant être injecté dans l’heure qui suit la morsure, et tous les stocks sont disponibles au Parc australien des reptiles. Les responsables de ce parc ont également invité les gens « qui s’en sentent le courage » à capturer les mygales et à les apporter dans des zones de collecte.