Infographie : quel âge a le parc nucléaire mondial ?

centrale nucléaire
Crédits : alcfeoh21 / iStock

Le monde compte plus de 400 réacteurs nucléaires opérationnels. Or, près d’un tiers ont dépassé ou sont proches de leur limite d’utilisation et font partie de ceux ayant les plus fortes capacités de production. Une infographie très parlante permet de se rendre compte de la situation actuelle.

De nombreux réacteurs nucléaires sont très âgés

Depuis les années 1950 et la démocratisation du nucléaire, les réacteurs ont joué un rôle important pour répondre aux besoins en énergie à l’échelle globale. À l’origine, chaque réacteur nucléaire a une durée de vie entre vingt et quarante ans. Toutefois, elle peut s’allonger avec le renouvellement des licences. Une infographie publiée par Visual Capitalist le 29 juin 2023 répond notamment à la question suivante : quel âge a le parc nucléaire mondial ?

Le document montre la répartition par âge des 422 réacteurs en activité dans le monde en mars 2023, sur la base des données du Power Reactor Information System (PRIS). Chacun des réacteurs se matérialise sur l’infographie par un cercle de couleur allant du vert au rouge selon l’âge et dont la taille indique la capacité de production.

Premier constat, la majorité des réacteurs nucléaires du monde a atteint l’âge de trente ans ou plus. Plus précisément, dix-huit réacteurs ont plus de 50 ans, 107 se trouvent dans la tranche d’âge 41-50 et 155 dans la tranche d’âge 31-40 (soit un total de 280). En comparaison, les réacteurs âgés de 1 à 30 ans sont au nombre de 142. Selon le document (voir ci-après), 62 % de l’intégralité des réacteurs nucléaires actuels ont été connectés au réseau entre 1973 et 1992.

infographie réacteurs nucléaires
Crédits : Visual Capitalist / PRIS

Les prolongations sont très importantes

Un autre constat paraît également important : une grande majorité des réacteurs de plus de trente ans font partie des plus puissants au monde. Ces 280 réacteurs ont en effet une capacité de production de 249,085 MW contre 128,806 MW pour les 142 qui ont moins de trente ans. Par ailleurs, les cinq plus anciens ont chacun une capacité de 54 MW et sont entrés en service à la fin des années 1960. Deux d’entre eux se trouvent aux États-Unis, deux en Inde et le dernier en Suisse.

De nombreux réacteurs voient ainsi leur durée de vie prolongée. Cependant, cela implique des tests de sécurité, des évaluations en tout genre et des travaux de rénovation. Ces prolongations évitent surtout de réinvestir des sommes faramineuses dans la construction de nouvelles installations. En revanche, les autorités ont grandement intérêt à ne pas laisser passer la moindre faille de sécurité avant d’autoriser un renouvellement.