in ,

Indonésie : le gaspillage alimentaire atteint un niveau à peine croyable

déchets alimentaires
Crédits : NVS / iStock

Dans le « Grand Jakarta », le gaspillage alimentaire atteint des sommets. En effet, plus de deux millions de tonnes de nourriture sont jetées chaque année, soit environ 70 % des déchets produits.

Une comparaison avec des « cônes géants »

Sur le plan environemental, l’Indonésie n’est pas vraiment un exemple. Ces dernières années, le pays a abondamment fait parler de lui : déforestation, culture d’huile de palme dévastatrice, pollution environnementale abondante et mise à mal de la biodiversité. En raison du dérèglement climatique et de la montée des eaux, le pays est même en train de bâtir une nouvelle capitale. À cette liste qui a également des répercussions sur la société, il incombe de rajouter le gaspillage alimentaire, comme l’explique un article du Courrier International du 3 septembre 2022.

Le magazine français a repris les données dévoilée il y a quelques mois par Kompas, un quotidien basé à Jakarta, actuelle capitale indonésienne. Or, l’infographie à voir ci-après permet de se rendre compte de l’ampleur du gaspillage alimentaire en comparant la quantité d’aliments jetés chaque année – sous forme de cônes géants – à la hauteur des principaux bâtiments et monuments du pays. Par ailleurs, l’unité de base constituant les cônes n’est autre que les boîtes de repas en carton qui, habituellement, font l’objet de distributions lors des réunions de famille ou de travail ou lors d’événements politiques et culturels.

infographie Jakarta déchets
Crédits : Courrier International

Un phénomène de grande ampleur

Le Grand Jakarta est une région spéciale de la capitale où vivent 10,6 millions d’habitants. Or, l’infographie indique qu’un cône rassemblant les déchets alimentaires annuels pourrait atteindre une hauteur de 514 m, dépassant le gratte-ciel le plus haut d’Indonésie – la tour Gama (285,5 m). Au total, le Grand Jakarta gaspille plus de 2,12 millions de tonnes de nourriture par an, soit 69,77 % de tous les déchets produits. En outre, il est important de préciser que ces chiffres concernent seulement Jakarta-Ouest, l’une des zones administratives du Grand Jakarta. Les quatre autres zones n’ont pas fourni de données.

Ainsi, les chiffres réels seraient beaucoup plus hauts, surtout si l’on considère la population de la métropole de Jakarta qui, avec ses 30 millions d’habitants, est trois fois plus importante que celle du Grand Jakarta. L’infographie livre également des chiffres concernant les autres grandes villes du pays – dont Surabaya – car, sans surprise, le phénomène ne touche pas seulement la capitale.

En Indonésie, le nouvel objectif est donc de sensibiliser la population au gaspillage alimentaire dans un contexte mondial de pénuries à venir, combinant à la fois guerre en Ukraine et épisodes de sécheresse. Enfin, les montagnes de déchets alimentaires présentes sur place sont consommées par des populations travaillant et vivant dans les décharges, ajoutant une dimension sanitaire peu reluisante au phénomène.