in

Inde : un état va remplacer les bouteilles en plastique par des bouteilles en bambou

bouteille bambou
Crédits : Dhritiman Bora / Facebook

Un petit état du nord-est de l’Inde vient d’interdire la commercialisation des bouteilles en plastique à destination des touristes. À la place, ils devront utiliser des bouteilles en bambou. Pour l’instant, une seule ville particulièrement touchée par ce type de pollution est concernée.

Interdiction de posséder des bouteilles en plastique

Le tourisme est une des plus importantes causes de pollution plastique. Certains pays tentent d’agir comme le Costa Rica qui avait annoncé en 2017 vouloir bannir le plastique à usage unique pour 2021. Comme l’expliquait le quotidien Indian Times le 2 mars 2021, l’état du Sikkim vient quant à lui de prendre la décision de bannir la commercialisation des bouteilles en plastique aux touristes.

bouteilles plastique
Crédits : Earthtalk.org

Le gouvernement du petit état du nord-est de l’Inde a décrété cette interdiction pour la ville de Lachen. Si seulement un millier d’habitants y vivent tout au long de l’année, celle-ci accueille de nombreux visiteurs occasionnels. Il faut dire que sa vue panoramique des montagnes de l’Himalaya et sa faune abondante attire les curieux.

Malheureusement, l’abondance des touristes va de pair avec une multiplication de la pollution en lien avec les bouteilles plastiques. Désormais à Lachen, les touristes devront s’abreuver d’eau contenue dans des bouteilles en bambou. Le député de l’état du Sikim Hishley Lachungpa a lui-même acheté les mille premières bouteilles afin de lancer la commercialisation. Dhritiman Bora, un artisan local, se charge de confectionner ces contenants de qualité dont le prix varie entre deux et cinq euros pièce selon leur taille.

Des bouteilles en bambou

Il fait savoir qu’en Inde, l’état du Sikim est pionnier en matière de lutte contre le plastique. Les premières mesures allant dans ce sens datent en effet tout de même de 1998. Depuis 2016, l’usage de contenants en plastique est formellement interdit dans les bureaux du gouvernement et lors des événements publics. À Lachen, les touristes font l’objet de contrôles fréquents dans le but de vérifier qu’aucun d’entre eux ne transporte de bouteilles en plastique. Néanmoins, les habitants désirent à présent que les autorités aillent plus loin en réglant un autre problème, c’est-à-dire celui des autres emballages alimentaires.

Si cette mesure vise à limiter les déchets plastiques dans la ville et soutenir l’artisanat local, des améliorations sont néanmoins possibles. En effet, étendre la mesure à tous les lieux touristiques et également au niveau des habitants locaux et pourquoi pas à l’échelle nationale pourrait être une bonne chose ! Rappelons que ce pays compte pas moins de 1,35 milliard d’habitants et que la conscience écologique n’y est pas vraiment une priorité.