L’Inde veut envoyer un hélicoptère sur Mars

Ingenuity
L'hélicoptère Ingenuity, photographié sur Mars par le rover Perseverance le 2 août 2023. Crédits : NASA/JPL-Caltech

L’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO) envisage d’intégrer un hélicoptère dans sa prochaine mission sur Mars, suivant ainsi les traces du drone Ingenuity de la NASA. La mission prévue pour le début des années 2030 accompagnera un atterrisseur indien sur la planète rouge. Cette initiative ambitieuse a été révélée par Jayadev Pradeep, scientifique au laboratoire de physique spatiale du centre spatial Vikram Sarabhai.

Les leçons de Mangalyaan

La mission Mars Orbiter Mission (MOM), également connue sous le nom de Mangalyaan, a été lancée par l’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO) en novembre 2013. Elle avait fait de l’Inde le premier pays du continent asiatique à atteindre la planète rouge et la première nation au monde à réussir un tel exploit lors de sa première tentative.

La mission avait pour objectif principal d’étudier la surface de Mars, son atmosphère et son environnement minéral à l’aide de cinq instruments scientifiques embarqués. Le projet avait également été salué pour son coût relativement bas, ce qui en fait aujourd’hui encore l’une des missions martiennes les plus économiques de l’histoire de l’exploration spatiale. Sa réussite avait été d’autant plus remarquable compte tenu de son budget modeste.

Initialement conçue pour une mission d’un an, la sonde spatiale aura mené des recherches scientifiques en orbite autour de la planète rouge pendant huit ans, avant de perdre finalement le contact avec la Terre en 2022.

En plus de permettre une meilleure compréhension de l’atmosphère martienne, de ses variations saisonnières, des tempêtes de poussière et d’autres aspects clés de la planète rouge, cette mission aura ouvert à la voie à un autre projet beaucoup plus ambitieux.

Inde Mars hélicoptère
Une illustration de la sonde Mars Orbiter Mission (MOM). Crédits : Nesnad/Wikipedia

L’Inde veut voler sur Mars

Contrairement à cette première mission indienne vers Mars, le nouveau projet de l’ISRO inclura non seulement une sonde, mais aussi un rover et un petit hélicoptère. Ce dernier transportera une gamme de charges utiles scientifiques. Ces instruments incluent des capteurs de température, d’humidité, de pression, de vitesse du vent et de champ électrique. L’objectif sera de collecter des données sur divers aspects de l’atmosphère martienne, y compris la distribution verticale des aérosols de poussière.

Cet hélicoptère martien aura la capacité de voler jusqu’à 100 mètres au-dessus de la surface de Mars, permettant une exploration aérienne avec une résolution accrue. En comparaison, Ingenuity, le drone de la NASA, a atteint des altitudes allant jusqu’à 24 mètres.

Cette initiative de l’ISRO témoigne une fois de plus de l’intérêt croissant pour l’exploration aérienne de Mars permise par les exploits du giravion américain. Rappelons que la Chine envisage elle aussi des concepts de drones martiens pour des missions futures, tandis que la NASA imagine déjà des giravions pesant plus d’une trentaine de kilos.