in

Une imprimante 3D à bord de la Station Spatiale Internationale

Crédits : NASA

Une capsule Dragon, lancée dimanche matin depuis Cap Canaveral, en Floride, apportera ce 23 septembre prochain une imprimante 3D aux habitants de la Station Spatiale Internationale. Une première qui permettra probablement de révolutionner, dans un futur plus ou moins proche, le séjour des astronautes dans l’espace…

La société américaine SpaceX a lancé, le dimanche 21 septembre à 7h52 (heure française), sa capsule Dragon à destination de la Station Spatiale Internationale. Le véhicule de fret devrait atteindre son objectif ce mardi 23 septembre et apporter aux membres de l’équipage un objet qui n’avait jusque-là jamais été utilisé dans l’espace : une imprimante 3D.

Fabriquée par une société américaine du nom de «Made in Space », cette imprimante a été spécialement pensée pour fonctionner en apesanteur. En effet, cette dernière a été préalablement testée sur pas moins de 400 paraboles à bord d’un avion conçu pour produire des états de micropesanteur.

“Cet équipement, baptisé “Portal”, va servir de banc d’essai pour évaluer en conditions réelles l’efficacité de l’impression 3D en microgravité. Son utilisation dans l’espace représente une nouvelle ère de la fabrication d’objets hors de notre Terre” a expliqué la Nasa, relayée par le site Sciences et Avenir. L’agence spatiale américaine pourrait ainsi bien tirer profit de cette technologie de façon à ce que les astronautes de demain puissent imprimer, directement sur place, des pièces de rechange ou des objets nécessaires pour l’exploration de Mars.

En plus de cet objet inédit dans l’espace, la capsule Dragon emporte 2,5 tonnes de vivres, du matériel de recherche, des équipements biomédicaux et une plante à fleurs de la famille des choux. L’apport de ce végétal permettra notamment aux scientifiques de mieux comprendre les mécanismes qui sous-tendent la croissance et l’adaptation d’un végétal dans l’espace.

Sources: NasaSciencesetAvenir

– Illustration : NASA