in ,

Comment des implants mammaires ont sauvé la vie d’un homme lors d’une greffe de poumons

implants mammaires
Crédits : Mailson Pignata/istock

Des médecins de l’hôpital Northwestern Medicine aux États-Unis ont réussi à sauver la vie d’un patient en réalisant une double greffe de poumon complexe impliquant des implants mammaires. L’homme souffrait de problèmes pulmonaires graves dus à une infection bactérienne résistante aux antibiotiques causée par des années de tabagisme et l’utilisation de cigarettes électroniques.

Un cas particulier

David « Davey » Bauer, un homme de 34 ans originaire du Missouri, avait commencé à fumer des cigarettes dès l’âge de 21 ans et consommait environ un paquet par jour. En 2014, il se tourna vers les cigarettes électroniques. Malheureusement, dès le mois d’avril de cette année-là, il commença à éprouver des difficultés respiratoires avant de finalement développer une infection bactérienne pulmonaire qui s’est avérée résistante aux antibiotiques.

La santé du patient s’était alors tellement détériorée qu’il était devenu impératif de lui faire une double greffe de poumon pour lui donner une chance de survie. Cependant, l’état de ses poumons était extrêmement grave : ils étaient fortement infectés, à tel point qu’ils avaient commencé à se décomposer et  littéralement se liquéfier. En raison de cette infection sévère et de l’état critique de ses poumons, il semblait alors impossible de procéder à une transplantation pulmonaire traditionnelle.

Cependant, le Dr Ankit Bharat, chef en chirurgie thoracique et directeur du Canning Thoracic Institute de Northwestern Medicine, ne s’est pas abattu pour autant. « Notre équipe est connue pour s’attaquer aux cas les plus difficiles et sortir des sentiers battus pour sauver des vies« , explique-t-il dans un communiqué.

Des implants mammaires en soutien

Dans un premier temps, les médecins devaient éliminer l’infection bactérienne, sans quoi une transplantation se serait avérée inutile. Pour y parvenir, ils ont décidé de retirer les poumons. Pour maintenir la circulation de l’oxygène dans son corps et ainsi soutenir ses organes vitaux, l’équipe médicale a eu recours à une technique appelée oxygénation extracorporelle par membrane (ECMO). Cependant, les médecins ont ici pris soin d’adapter ce système en créant des canaux artificiels qui permettaient au sang oxygéné de circuler directement vers le cœur du patient tout en prenant en charge la fonction des poumons retirés pendant l’intervention chirurgicale.

Cependant, l’équipe avait toujours besoin d’une solution pour soutenir physiquement le coeur de Bauer, car les poumons qui entourent normalement cet organe avaient été enlevés. Pour ce faire, ils ont opté pour des implants mammaires de bonnet DD qui étaient les mieux adaptés à cette tâche. Finalement, les poumons infectés ont été retirés le 26 mai dernier. La procédure de transplantation a quant à elle eu lieu deux jours plus tard grâce au soutien de ces implants.

implants mammaires
Photo prise en juillet, alors que David « Davey » Bauer se remettait de l’intervention. Il est photographié ici avec sa petite amie Susan Gore. Crédits : Northwestern Medicine

Après avoir passé plusieurs mois en soins intensifs, le patient est en rééducation depuis septembre. Cette intervention médicale innovante, considérée comme une percée, pourrait finalement ouvrir la voie à plus de patients gravement malades pour recevoir des greffes pulmonaires à l’avenir.