in ,

Des images animées réalisées durant la préhistoire ?

Crédits : iStock

Plus de 40 % des œuvres pariétales trouvées dans les grottes historiées représenteraient des animaux en mouvement. Dans la vidéo ci-dessous, Marc Azéma, de l’université de Toulouse, explique comment ces artistes du passé exploitaient les techniques de l’image en mouvement.

Il y a 32 000 ans en arrière, des hommes auraient déjà utilisé la surimposition d’images pour créer du mouvement sur leurs tableaux, des techniques proches de ce que les graphistes actuels utilisent. Plusieurs échantillons étudiés par Marc Azéma de l’université de Toulouse II ─ Le Mirail sont présentés dans cette vidéo : une tête de cheval qui produit un mouvement du haut vers le vas (grotte de Lascaux, Dordogne), un bovin agitant la queue (grotte des Trois-Frères, Ariège), un bison qui marche (grotte Chauvet, Ardèche), un félin qui court (grotte de la Vache, Ariège), etc.

Comme on peut le percevoir dans la vidéo, ces artistes aurignaciens ont décomposé ces mouvements par succession d’images. On se demande encore comment ces images étaient mises en mouvement, mais on imagine que des flammes vacillantes émises par les feux ou les torches permettaient aux œuvres de vivre.

Source