in

Ils viennent d’installer la station météo la plus élevée au monde !

Crédits : Wikimedia Commons.

Des scientifiques ont déployé 5 stations météorologiques sur le mont Everest au cours du mois de mai dernier. La plus haute se situe à seulement 420 mètres du sommet, ce qui en fait – à ce jour – la station météo la plus élevée au monde. Par ailleurs, l’équipe a effectué plusieurs forages dans les glaces. Ceci afin de mieux comprendre l’évolution du climat local depuis l’ère préindustrielle. 

Les régions de très haute altitude sont des endroits dans lesquels il est difficile de déployer des stations de mesures. « En effet, les conditions météorologiques très rudes et le relief escarpé en font un environnement difficile d’accès », mentionnait-on dans un précédent article concernant le plateau tibétain.

Ainsi, l’essentiel des stations placées sur celui que l’on nomme parfois « le toit du monde » se trouve sous les 4000 mètres. Cela laisse de nombreuses interrogations concernant la dynamique et l’évolution du climat aux altitudes plus élevées.

Installation de la station météo la plus élevée au monde

Le mois dernier, une équipe internationale de scientifiques est venue combler ce manque cruel de données in situ. Plus précisément, leur mission a été d’installer 5 stations météo dans la région de l’Himalaya. La plus haute d’entre elles a été placée à 8430 mètres sur le mont Everest. C’est-à-dire à seulement 420 mètres du sommet* ! Les données obtenues sont consultables en ligne sur le site du National Geographic.

« C’est une nouvelle fenêtre sur la planète », s’exclame Paul Mayewski, chef d’expédition.

mont Everest météo 2
Crédits : Wikimedia Commons.

Initialement, la raison qui a poussé les chercheurs à une telle entreprise concerne le courant-jet d’Asie du Sud. En effet, sa dynamique sous-jacente n’est pas totalement comprise et le mont Everest est l’un des seuls pics à littéralement baigner dans ce dernier. Ainsi, il est apparu comme un lieu idéal pour le déploiement de stations météorologiques automatisées.

Mieux comprendre l’évolution du climat à très haute altitude

Après plusieurs années, les données pourront également éclairer les questions relatives à l’évolution climatique à ces prodigieuses altitudes.

« Le changement climatique opère différemment selon les régions du monde. [L’Himalaya] est l’une des régions continentales dont le réchauffement est le plus rapide, mais nous ne savons pas ce qui se passe réellement au-dessus de 5 000 mètres » indique le chef d’expédition. « Ces montagnes sont les châteaux d’eau de la planète. Entre 20 % et 25 % de la population mondiale obtient son eau de l’Himalaya ».

Malheureusement, les prévisions ne sont pas optimistes. Même dans le cas où les engagements présentés par les États à la COP-21 étaient tenus, environ un tiers des 10 000 glaciers himalayens aura probablement disparu d’ici 2100.

Notons également qu’en plus d’installer ces 5 stations météo, l’équipe de scientifiques a effectué des forages. Plusieurs carottes de glace ont été prélevées sur le mont, que ce soit à des altitudes relativement basses ou à proximité du sommet. Elles permettront de reconstruire l’évolution locale des précipitations, et aussi de remonter à la composition chimique de l’air à l’époque préindustrielle.

* Au départ, la station aurait dû être implantée au sommet. Toutefois, la présence perturbatrice  d’une foule d’alpinistes a obligé l’équipe à l’installer plus bas.

Source

Articles liés :

De nouveaux cadavres révélés sur l’Everest par la fonte des glaces

L’Everest, la décharge la plus élevée au monde

Pourquoi la 5G pourrait entraver les prévisions météorologiques

Ils viennent d’installer la station météo la plus élevée au monde !
noté 5 - 1 vote[s]