in

Ils veulent construire Minas Tirith, la célèbre cité fortifiée du Seigneur des Anneaux

Le Seigneur des Anneaux, qui ne connaît pas cette trilogie mythique? Le village des hobbits existe bel et bien, et se trouve en Nouvelle-Zélande. Et si, la cité de Minas Tirith voyait également le jour?

Réunis sur le compte Twitter @realiseminas et sur une campagne participative sur le site IndieGogo, une équipe d’ingénieurs et d’architectes se lance le défi de concevoir la cité de Minas Tirith. L’équipe est composée intégralement de fans de l’univers de Tolkien, qui aimerait reproduire la cité comme on peut la voir dans les films de Peter Jackson. Au-delà du désir de partager leurs passions, l’équipe souhaite fonder au sein de Minas Tirith, une véritable communauté. « Nous croyons que, dans la réalisation de Minas Tirith, nous pourrions créer non seulement l’attraction touristique la plus extraordinaire de la planète, mais aussi un lieu merveilleusement unique pour vivre et travailler. »

Si le projet voyait le jour, des commerces et des résidences pourraient sortir de terre. Pour avoir le privilège d’être invité d’honneur et d’avoir un accès prioritaire et total à la ville, il vous faudra débourser 100 000 livres britanniques (c’est-à-dire 140 000 euros). Une somme conséquente, mais ce qui est encore plus conséquent c’est le budget du projet, les créateurs souhaitent réunir quasiment 2 milliards de livres (près de 3 milliards d’euros).

À l’heure où l’article est écrit, seuls 73 000 livres ont été réunis (même pas 1 %), on voit mal comment l’équipe pourrait trouver l’argent manquant, bien qu’avec le buzz retentissant de leur projet, des investisseurs pourraient se montrer intéressés. « Realise Minas » promet cependant de rembourser toutes les personnes ayant contribué à la campagne participative si jamais celle-ci n’aboutissait pas. Un détail qui perturbe toutefois les internautes est le fait que si le projet voyait le jour, la cité serait construire au sud de l’Angleterre et non en Nouvelle-Zélande, pays où le film a été tourné. La campagne n’est pas encore finie alors, affaire à suivre.

>> Accès à la campagne