in

Ils transforment les mégots de cigarette en objet du quotidien

Crédits : Pexels

En Belgique, des cendriers spéciaux sont désormais installés afin d’organiser une collecte performante des mégots de cigarette. Ceux-ci seront ensuite transformés en France en un matériau solide et résistant dans le but de fabriquer des objets.

Une pollution énorme

Les mégots de cigarette sont petits et n’ont l’air de rien, mais ceux-ci représentent tout de même la principale source de déchets marins. Un seul de ces mégots peut d’ailleurs contaminer 500 litres d’eau ! Il faut également savoir que parmi les 5600 milliards de filtres (mégots) fabriqués dans le monde chaque année, la plupart sont chargés en acétate de cellulose, une forme de plastique qui peut mettre plusieurs années à se décomposer.

Selon Eco Volontaire International (EVI), 137 000 mégots de cigarettes sont jetés chaque seconde dans le monde, pour un total de 4500 milliards chaque année. Outre le ramassage volontaire, des initiatives originales existent, comme celle d’une entreprise néerlandaise dont le but est d’entraîner des corbeaux afin de nettoyer les rues des mégots de cigarette !

Collecter puis réutiliser ces mégots

Un extrait d’un reportage baptisé Environnement : la guerre des mégots a été récemment publié par ARTE. Tout d’abord, il est question de collecter les mégots de cigarette de façon efficace. Depuis quelques mois, une dizaine de collecteurs prenant la forme de longs tubes métalliques ont été installés en Belgique – tout d’abord dans la ville de Waterloo.

Crédits : MéGO !

La collecte du mois se retrouve expédiée en Bretagne, près de Brest. C’est là que se trouve le siège de la société MéGO !, un service de tri et de recyclage en matière de mégots de cigarettes. Divers collecteurs sont proposés aux municipalités, aux entreprises et autres alors que la collecte puis le recyclage sont assurés.

« Après avoir été collectés, les flux sont centralisés afin d’être triés puis tamisés. Ces flux sont ensuite dépollués, séparés puis transformés pour en faire des objets tels que des cendriers », peut-on lire sur le site de cette société qui se présente comme étant la première unité de valorisation des mégots de cigarettes dans notre pays.

Voici une courte vidéo présentant l’activité de la société MéGO ! :

Source

Articles liés :

Payer les fumeurs pour qu’ils arrêtent la cigarette, une solution étonnante venue de Suisse

Ce paquet de cigarettes high-tech pourrait bien vous aider à cesser de fumer

Vivre à Paris vous ferait fumer l’équivalent de 183 cigarettes par an !