in

Ils ont réussi à transformer une vitre de plexiglas en caméra !

Crédits : capture Youtube / Utah COE

Des chercheurs américains ont réalisé la prouesse de concevoir une caméra totalement dépourvue d’objectif. Pour ce faire, seul un capteur a été utilisé, accompagné d’un algorithme ayant la capacité de traiter des données concernant la lumière traversant une simple vitre !

Allons-nous bientôt faire un pas de plus vers l’omniprésence de la vidéosurveillance de masse ? Les chercheurs de l’Université d’État de l’Utah (États-Unis) ont élaboré un moyen de fabriquer une caméra sans objectif, comme l’explique leur publication dans la revue Optics Express relayée dans un communiqué du 24 août 2018.

Ces chercheurs en génie électrique et en informatique ont simplement remplacé l’objectif de la caméra par une simple vitre ! Plus précisément, les tests – réalisés avec succès – ont nécessité une plaque de plexiglas transparent avec sur sa tranche un capteur optique standard. Cette même plaque a ensuite été placée devant un panneau lumineux à LED, comme le montre la vidéo visible en fin d’article.

Ainsi, la lumière émanant des objets ne passe pas par l’objectif d’un appareil photo ou d’une caméra, mais par la vitre, afin d’être accueillie par le capteur optique. Selon les chercheurs, seule une petite partie de la lumière est captée, ce qui offre un rendu très pixelisé, une image 8-bits en niveau de gris (256 niveaux).

Les scientifiques sont tout de même partis du principe que le capteur restituait assez d’informations sur l’objet ou la scène photographiée, et qu’il était possible de retrouver des informations sur la couleur et la luminosité de chaque point. Ainsi, le capteur a été connecté à un algorithme capable de déchiffrer une image brute. Et bien que la résolution ne soit pas franchement correcte, l’image est devenue clairement plus lisible !

Les chercheurs n’ont pas hésité à souligner le caractère expérimental de leur étude, et le fait qu’il soit question de conditions optimales difficiles à obtenir en situation réelle. En effet, l’objet est idéalement restitué en étant placé à une quinzaine de centimètres de la vitre. La prochaine étape consistera a tester l’apprentissage profond, afin de comprendre s’il est possible d’identifier l’objet photographié sans passer par la case reconstruction de l’image.

Selon les scientifiques, ces recherches donnent de l’espoir quant à une possible réduction de la taille des lunettes de réalité augmentée, ou encore la simplification des équipements de détection d’obstacles sur les voitures, en évitant la présence d’une caméra dans l’habitacle.

Sources : Digital TrendsSciences et Avenir

Articles liés :

Ils ont développé une caméra capable de filmer l’équivalent de 5 mille milliards d’images par seconde

Des chercheurs mettent au point une caméra capable de lire un livre… fermé

Quand des caméras de surveillance servent à mener des attaques informatiques de grande ampleur