in

Ils ont développé une véritable cape d’invisibilité

Crédits : capture d'écran Youtube

Des chercheurs ont mis au point un matériau capable de courber la lumière autour d’une cible dans le but de la rendre invisible. Par contre, cette vraie “cape d’invisibilité” n’aura probablement qu’un usage militaire.

Dans la saga de JK Rowling, la cape d’invisibilité remise par Dumbledore à Harry Potter permet à ce dernier de passer inaperçu, notamment dans l’aile interdite de la bibliothèque ou à Pré-au-Lard . Or, cet objet magique qui n’appartenait jusqu’à présent qu’au domaine de la science-fiction pourrait bientôt devenir une réalité.

La société Hyperstealth Biotechnology Corp. vient en effet de présenter son tout dernier prototype du genre. Le matériau, aussi fin que du papier, ne nécessite aucune source d’énergie et est capable de rendre n’importe qui invisible. Il vient d’être baptisé (et breveté) “Quantum Stealth”.

Le principe est de courber la lumière en arrière-plan pour la ramener vers l’avant. La personne ou l’objet placé derrière passe alors complètement inaperçu comme en témoigne cette vidéo de présentation :

Usage militaire

Inutile en revanche d’espérer pouvoir vous en servir un jour ou du moins pas de sitôt. L’entreprise canadienne est en effet spécialisée dans la fabrication d’équipements de camouflage pour les forces armées du monde entier. Ce matériau aura donc un usage exclusivement militaire. Des soldats, des chars et pourquoi des navires entiers pourraient alors se déplacer sans attirer l’attention. D’ailleurs, elle a déjà été testée avec succès par les forces armées américaines et canadiennes.

Notons par ailleurs que cette “cape d’invisibilité” cache non seulement des personnes ou objets dans le spectre visible, mais elle protège également des rayons ultraviolets, infrarouges et à ondes courtes.

D’autres ont essayé

Ce n’est pas la première fois que des chercheurs s’attaquent à cette nouvelle technologie incroyablement complexe. En 2015 déjà, une équipe du Lawrence Berkeley National Laboratory (Berkeley Lab) avait déjà présenté une “cape” fine et souple permettant d’envelopper un objet dans le but de le rendre invisible. Mais à l’époque, ce matériau n’était encore qu’à l’état microscopique. En effet, il ne mesurait que 80 nanomètres.

Cette cape intégrait cette fois des éléments en or agissant comme des nanoantennes dont le but était de réorienter la lumière, rendant finalement l’objet derrière totalement invisible. Les chercheurs avaient ainsi pu recouvrir quelques cellules biologiques. Ces recherches se poursuivent actuellement. Peut-être arriveront-ils à terme à s’appuyer sur les mêmes procédés pour proposer des capes un peu plus grandes.

Source

Articles liés :

Les photos animées comme dans Harry Potter vont-elles devenir réalité ?

En Indonésie : Harry Potter participe à l’extinction des chouettes

Les soldats américains utiliseront bientôt un talkie-walkie placé… sur la dent