in

Ils ont créé une peinture pour rendre tactile toute surface !

Crédits : capture YouTube / MITCSAIL

Des chercheurs américains ont mis au point une peinture dont l’objectif est de permettre la conductivité de n’importe quelle surface. Cette peinture contient des encres conductrices permettant de connecter des microcontrôleurs à un genre d’interrupteurs.

Des bombes de “peinture tactile”

Mettre au point une peinture afin de rendre n’importe quelle surface tactile, tel était l’objectif des chercheurs du MIT’s Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory (CSAIL). Dans un communiqué publié le 8 avril 2020, les scientifiques ont décrit cette innovation. Grâce à de simples bombes de peinture, il est désormais possible de changer la nature des surfaces.

Les chercheurs ont utilisé un outil de visualisation 3D afin de dessiner des pochoirs sur mesure. Ces pochoirs permettent de connecter des microcontrôleurs à la partie tactile. Ensuite, une première couche d’encre conductrice à base de cuivre vient remplir l’espace avant l’application d’une seconde couche de peinture classique.

peinture tactile
Crédits : capture YouTube / MITCSAIL

L’importance de la précision

Baptisée SprayableTech, cette technologie en est encore au stade du prototype. Et il faut savoir qu’actuellement il est indispensable de créer des pochoirs au millimètre près. Le cas échéant, les encres conductrices peuvent se trouver en décalage par rapport aux microcontrôleurs, si bien que l’interaction aura du mal à se faire. Le fait est que ces exigences en termes de précision rendent pour l’instant compliquée une éventuelle production à grande échelle.

Toutefois, les chercheurs ont déclaré travailler actuellement sur une méthode plus simple. L’objectif ? Permettre à n’importe qui d’apprendre cette technique sans connaissances de base.

Des applications encore à l’étude

Du côté des applications, les porteurs du projet évoquent la domotique à l’échelle d’un logement, voire d’une ville intelligente. Dans un logement, il peut s’agir de gérer le fonctionnement de lampes ou d’appareils tels que la télévision. À l’échelle d’une ville, une application pourrait exister dans le cadre de l’information aux usagers des transports en commun. Dans tous les cas, les futurs usages ne sont pas clairement définis, mais il semble qu’il y ait de nombreuses possibilités.

« Nous percevons cette encre comme un outil qui permettra aux humains d’interagir avec leur environnement par des moyens inédits. À l’avenir, nous espérons collaborer avec des graffeurs et des architectes pour explorer le potentiel de telles interfaces utilisateurs dans le domaine de l’IoT » ont déclaré les chercheurs.

Dans la vidéo ci-dessous, les chercheurs montrent qu’il est possible d’ajuster l’intensité (ou la couleur) de la lumière en fonction des commandes via l’interface utilisateur :