in

Ils ont créé une paire de tongs biodégradables à base d’algues

Crédits : Stephen Mayfield

Une équipe de chercheurs américains annonce avoir développé un nouveau matériau pouvant être utilisé dans la fabrication de tongs biodégradables.

Bien qu’ils aient été introduits dans les années 1950, les plastiques ont véritablement commencé à poser problème dans les années 1970. Depuis, nous avons généré plus de six milliards de tonnes métriques de ces déchets. Et cette tendance devrait se poursuivre. Au rythme actuel, au cours des trente prochaines années, nous produirons en effet quatre fois plus plastique, et nous en rejetterons également plus de treize milliards de tonnes métriques dans l’environnement.

Les tongs représentent un pourcentage inquiétant de ces déchets retrouvés dans les décharges, sur les bords de mer et dans nos océans. Très populaires durant l’été, on fabrique plus d’un milliard de paires chaque année. Et pour cause, elles sont le plus souvent jetées une fois passée la saison estivale. Le problème, c’est qu’elles mettent beaucoup de temps se décomposer dans la nature.

La découverte, il y a deux ans, d’un cachalot mort échoué sur une plage indonésienne avait alors témoigné de ces problèmes de pollution. L’autopsie de l’animal avait en effet révélé dans son estomac au moins six kilos de plastique, un sac en nylon et deux de ces tongs.

Des chaussures biodégradables

Depuis quelques années, des chercheurs de l’Université de Californie (San Diego) travaillent au développement de paires de tongs plus « durables ». L’idée : proposer des chaussures de qualité similaire à celles proposées dans le commerce, mais capables de se dégrader beaucoup plus rapidement dans l’environnement.

Pour ce faire, les chercheurs se sont tournés vers un nouveau type de mousse de polyuréthane fabriquée à partir d’algues. Après des années de « cuisine », combinant composants naturels et synthétiques, ils ont finalement trouvé la bonne « recette ». Dans leur papier, publié dans Bioresource Technology Reports, ces derniers assurent en effet avoir créé des mousses de qualité commerciale composées à 52% de biocontenus. À terme, ils ambitionnent d’arriver à 100%.

Les chercheurs ont testé leurs mousses en les immergeant dans du compost et de la terre traditionnels. L’équipe a alors également découvert ces matériaux pouvaient se dégrader en seulement 16 semaines.

tongs
Des scientifiques de l’Université de Californie à San Diego ont utilisé de l’huile d’algues pour produire des tongs biodégradables. Crédits : Stephen Mayfield, UC San Diego

Cette nouvelle recherche, fruit de longues années d’études, ouvre ainsi la porte à des tongs plus écologiques. À terme, nous pourrions également imaginer d’autres produits concernés. Les chercheurs, qui travaillent en collaboration avec la start-up de science des matériaux Algenesis, devront maintenant travailler sur l’aspect économique de leurs tongs, de manière à pouvoir concurrencer celles déjà présentes sur le marché.