in

Ils ont créé une maison bon marché, open source et biodégradable !

Crédits : Ghara

Alors qu’il est visiblement de plus en plus compliqué de devenir propriétaire d’une maison, une start-up française propose une maison écologique. Celle-ci, inspirée de la Nature, devrait être construite avec des matières premières locales.

Le social et l’écologie comme vocation première

Cette maison baptisée Écaille et pensée par la start-up française Ghara tente d’imiter l’apparence d’un serpent, ou plutôt celle d’une carcasse recouverte d’écailles. Selon les porteurs du projet, le but ultime est de permettre à tout le monde de pouvoir se loger, tout en vivant dans un lieu respectueux de l’environnement.

Hugues Verneau, co-fondateur de Ghara, a expliqué pour le magazine We Demain avoir voulu « faire une maison 100 % biodégradable », même si le premier projet contient tout de même un peu de plastique. En effet, pour des questions de réglementation, il n’y a pas eu d’autre choix que de recourir à un pare-vapeur et un pare-pluie extérieur et intérieur. En revanche pour le reste, des matériaux locaux sont utilisés : ossature en bois, isolation en paille, etc.

L’ossature en bois de la maison est une structure en portique, recouverte jusqu’au sol de tuiles également en bois.
Crédits : Ghara

Avec une surface de 42 mètres carrés, la maison est conçue pour accueillir deux personnes. Ghara a cependant indiqué que d’autres projets de maison allaient voir le jour, mais que la surface la plus grande serait de “seulement” 80 mètres carrés. L’économie de chauffage et de matériaux représente l’argument principal pour ne pas se risquer à des surfaces plus étendues.

Une maison open source !

« Nous voulions vraiment imaginer un projet pour des autoconstructeurs, avec des matériaux peu chers et très disponibles localement », a indiqué Hugues Verneau.

Il faut savoir que la société Ghara ne vend pas directement la maison, mais tout ce dont le client a besoin pour mener le projet à terme. Le pack – d’une valeur de 250 euros – comprend un tutoriel détaillé, des plans d’exécution, un guide permettant d’obtenir le permis de construire ainsi que d’autres éléments. Il faut savoir que suivant le choix de certains matériaux (par exemple des copeaux de bois pour l’isolation à la place de la paille), le coût total de la maison Écaille devrait se situer entre 30 000 et 40 000 euros.

Avec un peu plus de budget, il serait également possible d’acquérir – pour 60 000 euros – un des petits logements autonomes proposés par la start-up ukrainienne PassivDom. Cette société construit ses maisons à l’aide d’un robot d’impression 3D !


Articles liés :

Que diriez-vous d’habiter dans cette maison autosuffisante en bottes de paille ?

Une ville néerlandaise crée les premières maisons habitables imprimées en 3D !

Une société imprime désormais des maisons économiques en un temps record !