in

Ils ont créé une combinaison capable de résister davantage aux morsures de requins !

Les chercheurs ont choisi le requin blanc dans le cadre des tests pratiqués sur le tissu et ceci n'est pas un hasard Crédits : Elias Levy / Flickr

Des chercheurs australiens sont parvenus à mettre au point un tissu plus résistant aux morsures de requins sans en augmenter le poids. Ce nouveau tissu a été testé sur des morsures de grand requin blanc, le plus mortel pour les hommes. Dans un avenir proche, de nouvelles combinaisons néoprène pourraient donc voir le jour.

Un tissu résistant aux morsures de requin !

Dans le cadre de leur étude parue dans la revue PLOS ONE le 18 novembre 2019, les scientifiques de l’Université Flinders (Australie) ont cherché à élaborer un tissu plus résistant aux morsures de requins. Avant d’arriver à leur résultat final, ils avaient testé une dizaine de recettes de tissu différentes.

Le tissu néoprène finalement retenu intègre une combinaison de deux fibres polyéthylène de masse molaire très élevée (UHMWPE). Ainsi, il est question d’un tissu à poids moléculaire élevé sans que son poids physique ne soit plus important qu’à l’accoutumée.

combinaison surf plongée
Crédits : PxHere

Des déchirures moins importantes

Les tests ont été d’abord pratiqués en laboratoire puis à proximité des îles Neptune, proches de la baie d’Adélaïde. Dans le cadre des tests en conditions réelles, les chercheurs ont utilisé des plaques d’acier. Celles-ci ont été recouvertes de deux épaisseurs du fameux tissu. Remorquées au large par un bateau, les plaques équipées de capteurs de pression ont été attaquées par des requins.

Selon les résultats, le nouveau tissu présentait des déchirures moins larges et moins profondes que le tissu des combinaisons habituelles. La prochaine étape pour les scientifiques est de comprendre s’il existe également une différence en termes de perte de sang. Ainsi, des mannequins adaptés devraient être utilisés lors de prochains tests.

Les chercheurs ont également indiqué avoir testé leur tissu avec des grands requins blancs pour une raison simple. En effet, il s’agit de l’espèce de requin la plus mortelle pour l’humain. Au passage, il faut savoir que le grand requin blanc fait régulièrement l’objet de recherches. Une étude publiée en février 2019 faisait état d’un séquençage du génome du grand requin blanc. Ces recherches avaient permis de révéler quelques indices sur la capacité de cet animal à résister au cancer et à panser ses blessures.

Source

Articles liés :

Pourquoi ne voit-on jamais de grands requins blancs dans les aquariums ?

Les grands requins blancs ont-ils eu raison du mégalodon ?

Une nouvelle espèce de requin vieille de 91 millions d’années identifiée