in

Ils luttent contre l’allergie aux arachides… en s’y exposant directement !

Crédits : Pixabay

Des chercheurs canadiens ont mis au point une immunothérapie afin de permettre aux jeunes enfants de vaincre leur allergie à l’arachide. Il s’agit d’un traitement jugé sans danger à base… d’arachide !

Traiter l’allergie à l’arachide par l’arachide

Des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique ont mené à bien un programme d’immunothérapie destiné à traiter l’allergie à l’arachide (cacahuète). Or, ce même programme a fait l’objet d’une publication dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology : In Practice le 17 avril 2019. Il faut savoir que le traitement était simple, car il s’agissait de donner de petites quantités d’arachide à 270 enfants âgés de 9 mois à 5 ans. Le but ? Habituer l’organisme de ces enfants présentant ce type d’allergie.

Au moment du lancement de l’étude, les jeunes enfants ont mangé de petites quantités d’arachides sous la surveillance d’un allergologue pédiatrique. Par la suite, ces derniers ont pris des doses quotidiennes à domicile. Sur les 270 enfants allergiques ayant participé à l’étude, 243 ont atteint la dose de 300 mg par jour. En revanche, 27 enfants ont abandonné avant la fin de l’expérience, mais les raisons avancées n’ont d’ailleurs rien d’étonnant. En effet, les réactions allergiques généraient une forte anxiété à la fois chez les enfants et leurs parents.

Crédits : PxHere

Sans danger, sauf dans de rares cas

« Seul 0,4 % des enfants d’âge préscolaire ont eu une réaction grave. Sur environ 40 000 doses d’arachides administrées, seuls 11 ont nécessité de l’épinéphrine », a déclaré Edmond Chan, principal meneur de l’étude.

Autrement dit, un très faible pourcentage d’enfants ont eu besoin de recevoir une dose d’épinéphrine (EpiPen) afin d’atténuer leur réaction. Par ailleurs, un seul enfant a vécu une réaction assez sévère pour que sa vie fût menacée. Les chercheurs ont indiqué avoir espoir que leurs résultats pourront démontrer le caractère préventif du traitement. Ils espèrent également que les allergologues seront à terme séduits, et prescriront ce traitement aux familles qui en feront la demande.

Au Canada, cette étude pourrait s’avérer être très importante. En effet, 2 % des enfants vivant dans ce pays seraient allergiques à l’arachide. En 2017, le gouvernement canadien a même déclaré que l’arachide était un allergène alimentaire prioritaire. Aux États-Unis, l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) avait publié de nouvelles recommandations en 2016 en se basant sur des études antérieures. Or, ces recherches avaient démontré que faire consommer régulièrement des cacahuètes dès l’âge de 4 mois à 5 ans réduisait de 81 % le taux d’allergie chez des enfants à risque.

Sources : ScienceDailyCBCTVA Nouvelles

Articles liés :

Des chercheurs parviennent à guérir des enfants de leur allergie aux cacahuètes

Une poudre miracle aurait été créée pour éviter les allergies alimentaires des enfants

Aux États-Unis, la moitié des personnes qui se déclarent allergiques ne le sont pas