in

Ils inventent un olfactomètre pour sentir les odeurs dans les jeux vidéo en VR

olfactomètre VR
Crédits : capture YouTube / Peter Lundén

Des chercheurs suédois ont récemment présenté un dispositif destiné à une utilisation dans la réalité virtuelle. Il s’agit d’un olfactomètre de poche permettant de s’immerger un peu plus encore dans un jeu vidéo, film ou autre vidéo en VR.

Un prototype d’olfactomètre portatif

Ajouter des odeurs pendant une immersion dans la VR, l’idée n’est pas nouvelle en soi. En effet, des dispositifs simulant des odeurs existent déjà, notamment au moyen de cartouches chimiques, tandis que d’autres idées apparaissent assez régulièrement. En 2018, des chercheurs malaisiens ont évoqué la possibilité de générer des odeurs dans la VR grâce à l’électricité, en connectant les cellules de l’épithélium olfactif à des électrodes. À l’Université de Stockholm (Suède), une équipe a également innové, comme l’affirme un article de New Atlas publié le 13 octobre 2022. L’objectif ? Apporter le sens de l’odorat aux jeux en VR – ainsi qu’aux films et autres vidéos.

Concrètement, les chercheurs suédois ont mis au point un prototype d’olfactomètre portatif. Le dispositif est un boîtier issu de l’impression 3D – qui dans sa configuration actuelle est monté sous une manette de jeu portable HTC Vive – qui embarque pas moins de quatre réservoirs de produits odorants. Or, chacun des petits réservoirs scellés par deux valves à action progressive contient une odeur différente.

olfactomètre VR 2
Crédits : capture YouTube / Peter Lundén

Un premier jeu imaginé pour le dispositif

Lorsque les deux valves sont closes, les parfums imbibant une petite éponge ne peuvent pas se libérer. Ceux-ci s’échappent toutefois lorsque l’utilisateur actionne l’olfactomètre. Cependant, il est également possible de choisir des degrés d’ouverture. Un ventilateur se charge d’aspirer l’air avant de l’acheminer vers un tube commun aux réservoirs. Les différentes odeurs qu’il est possible de créer ne font plus qu’une et viennent ainsi se diffuser dans la pièce où se trouve l’utilisateur. Relié à un ordinateur, le boîtier peut déterminer lui-même quelles odeurs doivent être libérées et à quel moment. Ainsi, le dispositif peut être activé automatiquement ou manuellement.

Les chercheurs à l’origine du projet ont imaginé un scénario de jeu dans lequel l’utilisateur se trouve dans une cave à vin. L’objectif ? Prendre des verres au hasard et tenter de reconnaître les vins testés (voir vidéo en fin d’article). Enfin, outre la possibilité d’apporter davantage de réalisme dans l’immersion en VR, les chercheurs pensent également à la rééducation olfactive, notamment en ce qui concerne les personnes touchées par le Covid long.

Voici le projet Nosewise de l’Université de Stockholm, qui fera également l’objet d’une publication dans l’International Journal of Human-Computer Studies en janvier 2023 :