in

Ils inventent un gel anti-incendie pour prévenir les feux de forêt !

Les résultats sont impressionnants, l'image de droite montrant la capacité du gel à prévenir les incendies Crédits : Université de Stanford

Des chercheurs américains ont mis au point un gel ayant pour objectif de rendre les arbres résistants au feu. Il est alors question d’anticiper les feux de saisons et faciliter le travail des pompiers. Il s’agit là d’un moyen de prévention unique qui pourrait bien être appliqué prochainement.

Un gel à vaporiser

Selon un communiqué publié le 30 septembre 2019, ce gel a été mis au point par une équipe de l’Université de Stanford (États-Unis). Il contient plusieurs composants capables d’agir en tant que filtre protecteur. Les ingrédients sont des polymères de cellulose ainsi que des particules de silice mélangés à un fluide jouant le rôle de retardateur de flamme.

Dans leur publication, les chercheurs expliquent que le produit peut être vaporisé, ce qui ne dénote pas des produits anti-incendie déjà existants. En revanche, la différence se situe au niveau du moment d’utilisation. En effet, le gel pourra être utilisé en guise de prévention au lieu d’être déployé lors des incendies. De plus, le produit est présenté comme biodégradable et non toxique, ce qui ne nécessiterait aucune précaution particulière lors de l’utilisation.

incendie feu de forêt
Crédits : iStock

Des tests concluants

Le gel en question a d’ores et déjà subi une batterie de tests en Californie, des essais assistés par les pompiers. D’abord testé en laboratoire, le produit a été essayé à l’extérieur sur des parcelles d’herbe. Ceci a permis de déterminer la résistance du gel au vent, mais surtout à la pluie, le tout sur une épaisseur d’environ 1,30 cm. Ainsi, pendant la saison la plus sensible concernant les feux de forêt, le gel pourrait alors faire l’objet d’une seule pulvérisation afin de prévenir les incendies.

Aux États-Unis, les incendies accidentels sont récurrents, bien que 2019 ait été une année plutôt calme. Reste que très souvent, les pertes environnementales et économiques sont importantes – comme en 2018. Rien qu’en Californie cette année-là, pas moins de 6 500 km² étaient partis en fumée. Il s’agit de pertes que le gel pourrait évidemment contribuer à réduire. Ainsi, il est ici question de cibler les endroits identifiés comme sensibles en termes de départ de feu et les traiter.

Voici la vidéo publiée par l’Université de Stanford sur ce gel révolutionnaire :

Sources : MIT Technology ReviewSiècle Digital

Articles liés :

Les impressionnantes images satellites des incendies qui frappent la Californie

Amazonie : Voici les vraies photos des incendies actuels capturées par Greenpeace !

En Australie, certains oiseaux de proies déclenchent volontairement des incendies