in

Ils créent un nouveau tissu doté de fibres conductrices !

batterie textile
Crédits : Université du Massachusetts

Des scientifiques sont à l’origine d’un nouveau tissu doté de fibres conductrices. Le but ? Fabriquer des vêtements contenant des biocapteurs portables alimentés directement grâce au tissu, ce qui viendrait à bout des actuelles barrières limitant le développement de ce type de produit.

Les vêtements intelligents ont leur limite

Si le développement des vêtements intelligents se poursuit progressivement, il faut savoir que les chercheurs font face à un obstacle majeur : la miniaturisation des composants ainsi que leur alimentation. Il s’agit d’un problème qui empêche pour l’instant de faire faire fonctionner ces vêtements sur de longues durées.

Or, des chercheurs de l’Université du Massachusetts (États-Unis) ont déclaré avoir mis au point un textile représentant une innovation pleine de promesses. C’est ce qu’indique l’article paru dans la revue ACS Applied Materials & Interfaces le 8 octobre 2018. Il est question d’un textile dont la tâche principale serait de jouer un rôle de batterie !

« Les batteries ou autres types de stockage d’énergie représentent encore les composants limitants de la plupart des technologies portables, flexibles encore ingérables. Les appareils ont tendance à être une combinaison d’une taille et d’une masse trop importante et d’une non-flexibilité », a expliqué Trisha Andrew, en charge du projet.

Une innovation très surprenante !

Les chercheurs ont indiqué avoir mis au point un micro-supercondensateur via une méthode inédite de tissage. Cette dernière intègre du polyester, du nylon ainsi qu’une fibre conductrice à base d’argent. Ainsi, le résultat prend la forme d’un fil torsadé qui peut être directement cousu au vêtement intelligent (voir image ci-après). Par ailleurs, le rapport taille-capacité de stockage surpasserait les performances des batteries actuelles !

textiles vêtements
Crédits : Pixnio

Il faut également savoir qu’outre ses capacités de stockage d’énergie, le dispositif est flexible, léger et peut également être lavé. Il apparaît donc clairement que toutes les conditions semblent réunies pour une intégration idéale au domaine des vêtements intelligents.

Les scientifiques ont également déclaré travailler actuellement sur le développement de vêtements auto-alimentés. Ces derniers seraient capables de prendre en compte les mouvements articulaires ainsi que la démarche de l’utilisateur. En revanche, aucune démonstration n’a encore été faite, si bien qu’il faudra se montrer quelque peu patient avant d’avoir la preuve que ce tissu inédit fonctionne réellement.

Sources : Newsline – Futura Sciences

Articles liés :

Finlande : des vêtements intelligents pour réguler la température du corps

Smart fashion, ou comment la technologie se fait une place dans le monde de la mode

Amazon élabore un algorithme créateur de prêt-à-porter !