in

À la recherche des ces îles perdues, englouties par l’élévation du niveau des mers

Water overflow on a broken wooden bridge in Penang, Malaysia

L’élévation du niveau de la mer est un constat mondial aux conséquences désastreuses. Durant la deuxième moitié du XXe siècle, l’homme a constaté la disparition de cinq des îles Salomon. Depuis, l’ouest du Pacifique voit ses îles disparaître une à une. 

À ce jour, et grâce aux témoignages des habitants de Micronésie recueillis par le géographe Patrick Nunn, de l’université australienne « Sunshine Coast », trois îles ont été rajoutées à ce naufrage de masse, augmentant le nombre de disparues au nombre de huit. L’engloutissement continu de plusieurs îles du pacifique se justifie par une montée des eaux beaucoup plus rapide dans cette partie océanique. Les terres situées aux plus basses altitudes en deviennent les premières victimes.

Le réchauffement climatique provoque en moyenne une montée des eaux de trois millimètres par an. L’emplacement géographique des îles du pacifique ouest les place au cœur des alizés, ces vents intertropicaux favorisant l’accumulation d’eau. Il en découle une élévation du niveau des océans beaucoup plus importante de l’ordre de douze millimètres par an ! Enfin, les catastrophes climatiques, très nombreuses dans ces régions à cause du climat humide, favorisent l’engloutissement de ces îlots de terre perdus.

Crédits : Shannon Rankin /Wikipédia

Le GIEC, ce groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, s’attache à estimer l’élévation du niveau des mers d’ici 2100. Malheureusement, les variables étant nombreuses, les chiffres s’échelonnent de 40 cm à 126 cm pour les plus pessimistes ! Certes peu fiables, ces résultats alertent cependant sur le futur engloutissement d’îles situées à basse altitude et malheureusement peuplées telles que l’île Kiribati où se sont établies près de 110 000 personnes.

Cependant, certaines îles ont une protection naturelle face à l’érosion. Par exemple, les îles encerclées de mangroves, ces racines formant des marais maritimes, détiennent une barrière protectrice face aux vagues qui permet d’éviter la perte de sédiments. Les barrières de corail peuvent aussi intervenir dans ce processus de piégeage des sédiments, préservant les îles sensibles à la montée des eaux.

Source