in

Comment les îles se forment-elles ?

Crédits : Public Domain Pictures

La formation d’une île peut trouver sa source dans plusieurs phénomènes, qu’il s’agisse par exemple de volcanisme ou de tectonique des plaques. Voici quelques exemples d’îles ayant chacune un récit bien à elles.

En fin d’année 2011, une nouvelle île s’est formée dans l’archipel des Zubair (Yémen), dont les dimensions sont de 710 m de longueur pour 530 m de largeur. Il ne s’agit pas d’un événement dû au hasard, mais il faut savoir que cet archipel est situé juste au-dessus du rift, au niveau duquel la plaque arabique prend ses distances vis-à-vis de la plaque africaine à raison de quelque cinq centimètres chaque année.

La formation d’une île est un événement moins rare que l’on puisse penser. En 2015, une île est même sortie de nulle part en plein Océan Pacifique près de l’archipel des Tonga, formée cette fois par l’activité une zone de subduction entre la plaque du Pacifique et la plaque des Philippines. Ici l’océan est peu profond, ce qui a permis au sommet du volcan de sortir de l’eau.

Le volcanisme est très présent dans les fonds océaniques, mais bien qu’il y ait de nombreux volcans, peu d’entre eux émergent. Il existe également des endroits très originaux comme aux Maldives (océan Indien) où le corail s’aide des édifices volcaniques pour pousser et se développer afin de former un atoll, une sorte d’île corallienne.

Dans le cas de l’île de la Barbade (Caraïbe), il n’est aucunement question de volcanisme. En effet, dans une zone de subduction, les sédiments qui s’accumulent sur la plaque plongeante peuvent parfois se froisser et créer un prisme d’accrétion. L’augmentation de sa hauteur permet de faire émerger une île.

Les îles évoquées ci-dessus proviennent donc de la croûte océanique, ce qui n’est en revanche pas le cas des îles continentales telles que la Grande-Bretagne et l’Irlande. Il faut savoir que la plaque européenne se prolonge sur 200 km après les côtes françaises. Ainsi, les reliefs forment des îles suivant le niveau de l’océan.

Enfin, citons également la Corse, dont le sort a été scellé il y a 30 millions d’années. La plaque océanique relative au paléo-océan Thétis a glissé sous la plaque européenne, fracturant sa marge et occasionnant la dérive de plusieurs îles, à savoir la Corse et la Sardaigne.

Voulez-vous en savoir plus ? Le professeur Divin Mayembo de l’École des Mines de Saint-Étienne explique l’intégralité de ces phénomènes dans une publication. De nombreux exemples sont cités et la formation des différents types d’îles est expliquée, que celles-ci soient d’origine océanique ou continentale.

Sources : Science & VieEMSE