in

Îles Féroé : inauguration prochaine du premier “rond-point sous-marin” au monde !

Crédits : capture YouTube / Nám

D’ici peu, l’archipel des îles Féroé va inaugurer un nouveau tunnel reliant deux de ses principales îles. D’une longueur dépassant les dix kilomètres, ce tunnel intègre le tout premier rond-point sous-marin au monde.

Une structure unique au monde

L’archipel des îles Féroé est un pays constitutif du Royaume du Danemark composé de dix- îles principales. Parmi ces dernières, nous retrouvons Streymoy et Eysturoy, faisant l’objet d’un projet plutôt surprenant. Comme l’expliquait le quotidien britannique The Telegraph le 4 décembre 2020, ces deux îles seront bientôt reliées par un tunnel. L’inauguration de la structure devrait se faire le 19 décembre 2020. Descendant jusqu’à une profondeur de 187 m, ce tunnel baptisé Eysturoyartunnilin s’étale sur une longueur de 11 km et reliera la capitale Tórshavn à la ville de Runavik. Jusqu’à présent, faire le voyage entre ces deux cités prenait environ une heure et nécessitait d’effectuer un détour sur une distance de 60 km. Après l’inauguration du tunnel, les habitants pourront effectuer ce trajet en seulement seize minutes.

La structure en tant que telle n’a rien d’exceptionnel. En revanche, celle-ci comporte une spécificité unique au monde : elle accueille le tout premier rond-point sous-marin. Effectivement, même le tunnel sous la Manche ne comporte aucun rond-point. Celui-ci prend l’apparence d’une sorte de méduse géante comportant des lumières vertes et bleues, comme le montrent les images en fin d’article. L’artiste féringien Tróndur Patursson (76 ans) a imaginé toute la décoration de ce fameux rond-point. L’imposant pilier central en roche naturelle est entouré par une sculpture en acier sur quatre-vingts mètres, représentant des figures se tenant les mains. Selon l’artiste, ces figures marchent de l’obscurité à la lumière en exécutant la “danse en cercle” typique des îles Féroé. Pour les habitants, il s’agit ici d’un symbole d’unité.

rond point îles féroé tunnel
Crédits : capture YouTube / Nám

Des tarifs à faire grincer les dents !

Les responsables du projet s’attendent à ce que le lieu attire du monde dans les premières semaines, voire les premiers mois. Il se pourrait que de nombreuses personnes traversent le tunnel, ne serait-ce que pour l’expérience. Par ailleurs, un des objectifs du projet est d’attirer davantage les habitants, mais aussi les touristes vers des lieux de l’archipel habituellement moins fréquentés.

Pour l’instant, le prix de la traversée reste inconnu, mais pourrait faire assez mal au portefeuille. Comme l’indique le quotidien féringien Local.fo, le tarif pour un aller simple pourrait avoisiner les 10 euros avec un abonnement à l’année et 23 euros sans abonnement.

L’Eysturoyartunnilin fait partie d’un projet plus vaste comprenant la construction d’un second tunnel : le Sandoyartunnilin. Ce dernier devrait dès 2023 connecter l’île de Streymoy à l’île de Sandoy, située plus au Sud.