in

Il y aurait un lien entre les troubles de santé mentale et le temps passé sur les écrans

Crédits : Pexels

Un médecin britannique a fait un lien entre l’augmentation des troubles de santé mentale et d’anxiété chez les jeunes avec le temps passé sur les écrans. Selon lui, le smartphone est un facteur de stress tout au long de la journée.

Stress chronique, attention danger

Rangan Chatterjee est un médecin britannique très médiatisé, connu pour apparaître régulièrement dans des programmes de la BBC. Presque un an après la parution de son ouvrage The Stress Solution, l’intéressé a été interviewé par le New York Times dans un article du 14 octobre 2019. Dans son livre, Rangan Chatterjee explique à quel point le stress chronique peut générer de nombreux maux. Il peut être question d’insomnie, de dépression, d’hypertension artérielle, de prise de poids et de maladies métaboliques. Certains spécialistes estiment même que le stress chronique peut conduire à un vieillissement prématuré, à un affaiblissement du système immunitaire, ou encore à l’apparition de maladies cardiaques.

Il y présente le cas d’un patient atteint de diabète de type 2, un homme d’affaires de 53 ans. Or, ce dernier n’arrivait pas à faire baisser son taux de glycémie malgré un programme adapté incluant activité physique et régime alimentaire. Le médecin lui a conseillé d’éteindre son ordinateur une heure et demie avant le coucher et d’essayer le yoga et la méditation. Résultat, le taux de glycémie du patient est revenu à la normale après seulement un mois.

Crédits : iStock

Réduire l’exposition aux écrans

Dans son ouvrage, le médecin ne préconise pas forcément de supprimer la consommation de sucre ou d’alcool. En revanche, il s’agit de cibler l’origine du stress générant l’envie de consommer ces produits ! Selon lui, les écrans représentent cette source de stress au quotidien, et ce du matin jusqu’au soir. Ainsi, Rangan Chatterjee conseille donc de réduire le temps quotidien passé sur les écrans. Ceci doit idéalement s’accompagner d’une optimisation de l’alimentation et du sommeil. Pratiquer des activités qui procurent du plaisir peut aussi aider, comme écouter de la musique, faire une balade ou jouer avec ses enfants.

Par ailleurs, conjuguer tout cela à des routines matinales relaxantes peut avoir des effets positifs. En ce sens, le médecin décrit un exercice nommé “respiration 3-4-5”. Il s’agit d’inspirer durant trois secondes, puis maintenir la respiration durant quatre secondes avant d’expirer lentement pendant cinq secondes.

Articles liés :

Une chose toute simple à faire lorsque vous êtes complètement stressé·e

Vous faites un “burn-out” ? L’OMS le reconnaît officiellement comme une maladie professionnelle

Le taux de stress bientôt détectable dans l’urine et la salive !