in ,

Il y a un siècle, Henri Ford proposait déjà une « monnaie énergétique »

Crédits : QuinceMedia / Pixabay

Officiellement, le Bitcoin a vu le jour il y a un peu plus d’une vingtaine d’années. Cependant, l’industriel américain Henry Ford proposait déjà il y a un siècle la création d’une monnaie énergétique, une monnaie rappelant aujourd’hui fortement le Bitcoin.

Un projet de monnaie énergétique

Le Bitcoin a officiellement vu le jour le 3 janvier 2009, et à l’origine nous retrouvons la où les personnes se cachant sous le célèbre pseudonyme Satoshi Nakamoto. Quelques mois plus tôt, un livre blanc fut publié, détaillant le fonctionnement de cette nouvelle monnaie numérique se basant sur le pair-à-pair (peer-to-peer). Ainsi, le Bitcoin à la base de toutes les autres monnaies numériques existantes aujourd’hui a 22 ans.

Et pourtant, l’idée d’une monnaie indépendante des banques centrales et de l’argent physique en général semble bien plus ancienne, comme l’explique le site Cointelegraph dans un article du 18 septembre 2021. Cette idée aurait traversé l’esprit de Henri Ford (1863-1947), industriel étasunien de la première moitié du XXe siècle et fondateur du constructeur automobile Ford.

En décembre 1921, le New York Tribune publie un article expliquant qu’Henri Ford désire présenter au Congrès un projet de monnaie énergétique. Or, cette monnaie se présentait comme étant au centre d’un système totalement inédit. L’industriel proposait de construire la plus grande centrale électrique du monde en lien avec un système de change énergétique dont la norme serait une certaine quantité d’énergie exercée pendant une heure égale à un dollar.

bitcoin
Crédits : Pexels

Henri Ford a peut-être inspiré la création du Bitcoin

Le projet d’Henri Ford a donc un premier point commun avec le Bitcoin, ce dernier reposant sur un système de minage très énergivore. Néanmoins, les similitudes se trouvent davantage du côté de la vision autour de cette fameuse monnaie énergétique. L’industriel expliquait qu’il s’agissait de penser et de calculer d’une manière radicalement différente de celle dictée par le système bancaire classique. Il faut dire qu’à l’époque, les échanges se basaient sur un système de convertibilité entre l’or et le dollar – avant son abolition en 1971.

Henri Ford pensait que le cours de l’or faisait l’objet d’un contrôle total de la part de l’élite économique et des banquiers du monde entier, et ce dans le but d’accumuler des richesses servant notamment à financer des guerres. L’industriel estimait donc que passer outre ce contrôle pourrait permettre d’éviter les guerres.

Évidemment, le projet en question n’a jamais vu le jour. Toutefois, cette vision d’un autre temps aurait peut-être inspiré Satoshi Nakamoto pour la création du Bitcoin, selon de nombreux internautes. Enfin, il faut tout de même souligner que la monnaie énergétique d’Henri Ford et le Bitcoin ont une différence notable. La première n’imposait aucune limite en termes de création de monnaie, là où le Bitcoin sera à terme limité à 21 millions d’unités.