in

Il y a un milliard d’années, le cœur de la Voie lactée s’est « illuminé »

Crédits : ESO / Nogueras-Lara et al.

Une étude récente suggère que le centre de notre Galaxie, la Voie lactée, a produit de nouvelles étoiles à un rythme effréné il y a un milliard d’années environ.

Le centre galactique est une région dense en étoiles mesurant environ 490 années-lumière de diamètre s’articulant autour d’un trou noir supermassif. L’endroit est malgré tout assez calme de nos jours. On estime en effet que le taux de formation d’étoiles est environ une à deux masses solaires par an. Cependant, ce ne fut pas toujours le cas.

Jusqu’à présent, nous pensions que le centre galactique avait formé des étoiles à un rythme continu depuis sa naissance il y a environ 13,5 milliards d’années. De nouvelles observations faites en haute résolution par le Very Large Telescope de l’ESO suggèrent pourtant une histoire différente.

Le calme avant la tempête

Ces nouvelles mesures ont permis de constater que la grande majorité des étoiles de la Voie lactée se sont formées il y a entre 8 et 13,5 milliards d’années. Puis, pendant environ 6 milliards d’années, le rythme de formation stellaire s’est considérablement affaibli. Néanmoins, c’était le calme avant la tempête ! En effet, il y a environ un milliard d’années, de nouvelles étoiles sont nées à un rythme effréné.

En moins de 100 millions d’années, les chercheurs estiment que 42 millions de masses solaires se seraient précisément formées. Ces étoiles étaient très grosses, très chaudes et très lumineuses. Cela signifie que leur durée de vie était très courte (environ dix millions d’années seulement). Une fois « en bout de ligne », toutes ces étoiles ont terminé leur course en supernova illuminant le cœur de notre galaxie.

« Cette explosion d’activité, qui a dû entraîner l’explosion de plus de 100 000 supernovae, a probablement été l’un des événements les plus énergiques de toute l’histoire de la Voie lactée« , explique Francisco Nogueras-Lara de l’Institut Max Planck d’astronomie en Allemagne et principal auteur de l’étude.

voie lactée
Le centre de la Voie lactée est aujourd’hui assez calme, mais ça n’a pas toujours été le cas. Crédits : Max Pixel

Depuis, le centre galactique a connu d’autres « fêtes improvisées ». Une étude révélait il y a quelques semaines qu’il y a environ 3,5 millions d’années, un faisceau d’énergie incroyablement puissant émanant du trou noir de la Voie lactée s’est en effet répandu dans toute la galaxie.

Cette explosion titanesque, connue sous le nom de torche Seyfert, aurait été si puissante que le Magellanic Stream (un flux de gaz à grande vitesse s’étendant des grands et petits nuages ​​de Magellan) a même été perturbé. Pour rappel, ces deux objets évoluent à environ 200 000 années-lumière de notre galaxie.

Source

Articles liés :

Découverte d’un trou noir jugé “impossible” dans la Voie lactée

Les “super galaxies” tournent deux fois plus vite que la Voie lactée

La Voie lactée absorbe plus de gaz qu’elle n’en rejette