in

Il y a un ingrédient que le moustique tigre aime autant que le sang !

Crédits : Public Domain Files

Des chercheurs italiens ont fait une découverte intéressante. Après un repas sucré, les moustiques seraient moins actifs pour piquer les humains ! Autrement dit, avec un taux de protéine plus élevé, ces insectes perdraient momentanément goût au sang humain.

Réduire l’appétit des moustiques ?

Il faut savoir que chez les moustiques, seule la femelle pique. Celle-ci trouve dans le sang des vertébrés les nutriments nécessaires au développement de ses œufs. Malheureusement, les moustiques sont vecteurs de maladies, si bien qu’il apparaît judicieux de lutter contre ces insectes. Une nouvelle stratégie existe depuis peu : tenter de réduire leur appétit.

Dans une étude parue dans la revue PLOS Biology le 9 mai 2019, les chercheurs de l’Université de Pavie (Italie) se sont intéressés au moustique tigre (Aedes albopictus). En France, celui-ci a été observé pour la première fois à Nice en 2004. Aujourd’hui, il a pratiquement conquis la totalité du territoire après avoir gagné du terrain chaque année (voir carte ci-après). Ce moustique est au cœur des préoccupations sanitaires dans la mesure où ce dernier peut être de la dengue, du chikungunya et du virus Zika.

Crédits : Portail Moustique tigre

Les femelles plus âgées réagissent différemment

Les chercheurs italiens ont tenté de comprendre si le moustique tigre cherchait encore à piquer les humains après un repas composé de sucre. Selon l’étude, les jeunes moustiques femelles perdent pratiquement leur envie de sang humain après un tel repas sucré. Pour elles, une alimentation sucrée et un repas de sang occasionnent la même réponse physiologique : une augmentation du taux d’une protéine nommée vitellogénine. Cette dernière est habituellement produite après un repas de sang, et ce afin de nourrir les œufs du moustique. Or celle-ci apparaît également après un repas sucré !

Les scientifiques disent avoir identifié un gène nommé Vg-2. Désactivé, ce dernier permet au moustique de retrouver son appétit concernant le sang humain. Autrement dit, ce gène joue vraisemblablement un rôle dans le sentiment de satiété chez cet insecte. Le gène Vg-2 serait donc le principal levier à actionner pour tenter de faire perdre aux moustiques leur féroce appétit.

En revanche, les chercheurs ont également découvert qu’au contraire, les femelles de type moustique tigre plus âgées continuaient à chercher des peaux à piquer. En effet, même après un repas sucré, celles-ci poursuivaient inlassablement leur chasse. Les recherches doivent continuer afin de trouver davantage de réponses débouchant sur une stratégie à adopter. Par ailleurs, une difficulté vient s’ajouter : les considérations évoquées précédemment pourraient varier d’une espèce de moustique à une autre !

Source

Articles liés :

Un nouveau plan radical pour éliminer les moustiques porteurs de maladies

Ras-le-bol des piqûres ? Voici l’aspirateur à moustiques écolo made in France !

Les moustiques apprennent l’odeur du danger pour ne pas mourir écrasés