in

Il y a 790 000 ans un météore a percuté la Terre. On a enfin retrouvé le cratère

Crédits : geralt/Pixabay

Il y a plusieurs centaines de milliers d’années, un météore s’est écrasé sur Terre. Mais, jusqu’à présent, le lieu de l’impact demeurait un mystère. Des chercheurs viennent de le retrouver.

Un tel impact laisse forcément des traces. À l’époque, le cataclysme a entraîné la libération dans le ciel de milliers de tonnes de tectites, des morceaux de roches fondues rapidement refroidies. On estime qu’environ 10% de la surface de la Terre a été recouvert de ces fragments noirs, de l’Indochine à l’est de l’Antarctique.

En raison de leur grande diffusion, les chercheurs ont eu du mal à localiser le cratère depuis un siècle, ou même à estimer sa taille. Certains ont évoqué une structure de 15 km de diamètre, quand d’autres ont imaginé un trou de 300 km de large. Une équipe de chercheurs du Jackson School Museum of Earth History, de l’Université du Texas (États-Unis), a de nouveau mené l’enquête.

Dans le cadre de ces travaux, ils ont réalisé des études géochimiques et des relevés de gravité sur plusieurs sites potentiels. Ils se sont notamment concentrés sur plusieurs cratères érodés retrouvés dans le sud de la Chine, dans le nord du Cambodge et au centre du Laos. Mais, après analyses, il est ressorti que toutes ces structures étaient beaucoup plus anciennes, formées il y a entre 252 millions d’années et 66 millions d’années.

Les chercheurs se sont alors fait la réflexion suivante : si le cratère est passé jusqu’ici inaperçu, c’est peut-être parce qu’il n’est plus visible.

Un cratère enfoui sous la lave

Leurs recherches les ont alors menés au Laos, sur le plateau des Bolavens. Vous retrouverez ici un paysage tapissé d’une épaisse couche de lave refroidie couvrant près de 5000 kilomètres carrés. La plupart des coulées de lave de la région se sont formées il y a entre entre 51 000 et 780 000 ans. Autrement dit, le timing était bon.

Ils ont alors vu juste. En prenant des mesures à plus de 400 endroits, les chercheurs ont enregistré une anomalie gravitationnelle. Autrement dit, ils ont repéré une zone moins dense que la roche volcanique environnante. Selon leurs mesures, il y aurait sous cette épaisse couche de lave un “cratère allongé” d’environ 100 mètres de profondeur, 13 km de large et 17 km de long.

cratère
Crédits : PNAS

« Ensemble, tous ces indices laissent à suggérer que cet épais tas de roches volcaniques enterre effectivement le site de l’impact », concluent les chercheurs. Les détails de l’étude sont publiés dans  la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

Source

Articles liés :

Il y a quelques semaines, un gigantesque météore explosait dans le ciel

Un météore venu s’écraser sur Mars entraîne un glissement de terrain

Une start-up veut faire pleuvoir des météores pour des gens riches