in

Il y a 50 millions d’années, des alligators, primates et oiseaux géants en Arctique

Crédits Pixabay

Découvert il y a plus de 40 ans dans le cercle polaire arctique, un fragment d’orteil fossilisé vient d’être analysé et appartenait à un oiseau géant incapable de voler. Il vient apporter plus de détails sur les conditions environnementales d’il y a un peu plus de 50 millions d’années en Arctique.

C’est sur l’île d’Ellesmere, au-dessus du cercle polaire arctique, qu’a été découvert ce fragment d’orteil fossilisé en 1970, mais celui-ci n’avait encore jamais été analysé. C’est désormais chose faite grâce à deux équipes de paléontologues, des Universités de Pékin, en Chine et de Boulder, aux États-Unis, une analyse qui confirme que ce fragment appartenait au Gastornis, un oiseau géant, comme expliqué dans les travaux publiés dans la revue Nature.

Cet oiseau n’avait pas grand-chose en commun avec ceux que l’on connaît aujourd’hui. En effet, le Gastornis avait une tête semblable à celle des chevaux, faisait la taille d’un homme pour quelques dizaines de kilos, mais surtout, était incapable de voler, dépourvu d’ailes. Si jusque-là, les chercheurs le pensaient carnivore, de récentes recherches montrent qu’il était plutôt végétarien, se nourrissant de graines et de fruits durs que son puissant bec était capable de broyer.

Localisation du fossile
Localisation du fossile

La présence de cet oiseau géant nous en apprend un peu plus sur les conditions environnementales qui régnaient il y a un peu plus de 50 millions d’années en Arctique. À cette époque, pas de froid glacial comme nous le connaissons aujourd’hui, mais un climat humide et des températures clémentes où pouvaient vivre les tortues, les alligators et différents mammifères comme les primates.

Source : nature