in

Il y a 30 000 ans, les Hommes mangeaient du mammouth, et les chiens du renne

Crédits : OpenClipart-Vectors / Pixabay

Les paléobiologistes de l’Université de Tübingen en Allemagne ont analysé de nombreux restes, dont des os humains, de chien et de mammouths. Ils ont ainsi été capables de déterminer le régime alimentaire des chiens et des humains.

Le site étudié est celui de Predmostí I, près de Brno, en République Tchèque. Les vestiges appartiennent à la culture du Gravettien, qui occupait une grande partie de l’Europe il y a 30 000 ans. Sur le site, les paléontologues ont trouvé des os de mammouth en très grand nombre, qui ont appartenu à 1 000 individus. Les os de ces animaux ont servi à construire des abris, tandis que leurs défenses ont été sculptées.

En mesurant les concentrations isotopiques de carbone et d’hydrogène dans les os d’humains, de renne, de mammouth et de chien, les chercheurs ont pu déterminer que ns ancêtres consommaient du mammouth en très grandes quantités. Les chiens quant à eux devaient se contenter de renne. Les humains préféraient alors probablement le mammouth, et laissaient la viande qu’ils considéraient comme inférieure à leurs chiens. Ce type de comportement est encore observé à ce jour dans les sociétés de chasseurs du Grand Nord, qui alimentent leurs animaux avec la nourriture qu’ils n’aiment pas.

Les paléontologues ne savent par contre toujours pas comment les humains sont parvenus à dépecer les 1000 mammouths retrouvés sur le site. Il est possible qu’ils les aient attrapés par la chasse, mais aussi tout simplement en suivant les hardes, et en récupérant les charognes des individus qui mourraient en chemin.

L’usage que nos ancêtres faisaient de leurs chiens reste également un mystère. Le fait qu’ils ne mangeaient pas de mammouth indique, d’après les scientifiques, qu’ils ne participaient probablement pas à la chasse de ces animaux. Ils auraient par contre pu aider à chasser de plus petites proies, ou encore servir à transporter des charges, comme le laisse à penser des harnais retrouvés pendant les fouilles.

Source : Quaternary International

– Illustration : Film 10 000