in

Il semblerait que nos deux voisines galactiques se soient déjà percutées

Le Petit nuage de Magellan (en bas) et le Grand nuage de Magellan (en haut), Crédits : Wikipedia

Une récente étude suggère que le Petit et le Grand Nuage de Magellan, deux petites galaxies en orbite autour de la Voie lactée, sont entrées en collision au temps des dinosaures. Les détails de l’étude sont rapportés dans the Astrophysical Journal Letters.

Une nouvelle étude basée sur les observations de Gaia a analysé le mouvement des étoiles dans le Petit Nuage de Magellan. Les trajectoires empruntées par les étoiles suggèrent alors une interaction antérieure probable avec le Grand Nuage de Magellan. « Cela s’est passé il y a cent millions d’années, mais d’un point de vue astronomique, c’est très récent, explique à Gizmodo Sally Oey, professeure d’astronomie à l’Université du Michigan (États-Unis). À l’époque, l’événement devait être assez spectaculaire ».

Des observations signées du télescope spatial Hubble et de l’observatoire Gaia, de l’ESA, révèlent en effet la présence dans le Petit Nuage de Magellan (3 500 années-lumière de rayon, située à 200 000 années-lumière de la Voie lactée) d’étoiles super-géantes bleues qui semblent se déplacer trop rapidement et évoluer dans la mauvaise direction (de manière perpendiculaire aux autres). Les simulations faites par les chercheurs suggèrent alors que ces étoiles émaneraient de sa plus grande sœur, le Grand Nuage de Magellan. Vous les retrouverez dans la région sud-est, ou « aile », du Petit Nuage, qui semble s’éloigner du corps principal de la galaxie naine.

Pour les chercheurs, l’observation de ces étoiles « en fuite » dans cette région du Petit Nuage confirme que la galaxie naine est entrée en collision avec la plus grande, il y a entre 100 et 160 millions d’années environ. Cela s’est produit lorsque les deux galaxies naines étaient plus rapprochées l’une de l’autre.

Articles liés : 

Voici quelques-unes des galaxies les plus anciennes jamais découvertes

Des astronomes observent la collision imminente de 14 jeunes galaxies

Cet amas de galaxies pèse 3 millions de milliards de fois la masse du Soleil