in

Il faut en finir avec le harcèlement des dauphins sauvages par le tourisme !

Crédits : Flickr/Jennicatpink

Une ONG française est à l’origine d’une pétition visant à interdire la nage commerciale avec les cétacés dans les eaux territoriales françaises. En effet, ce tourisme très populaire est néfaste pour ces animaux, dont les dauphins qui incarnent de véritables stars pour les touristes.

Des opérateurs touristiques peu scrupuleux

Avec l’été et les vacances, de nombreuses personnes vont à la mer et sont tentées par les observations de cétacés. Cependant, certains opérateurs touristiques ont tendance à vouloir toujours aller plus loin en proposant de nager avec des dauphins. Les moyens mis en œuvre pour permettre ces activités sont d’ailleurs très contestés et nuisent véritablement à l’ensemble de la profession.

Comme le rappelle l’ONG France Nature Environnement dans un communiqué du 8 juillet 2019, cette pratique est dangereuse à la fois pour les animaux et les touristes. De plus, une pétition circule depuis 2017, dont l’objectif est de mettre fin au harcèlement des dauphins sauvages.

Le tourisme autour des dauphins : une question d’éthique

Au-delà du fait est que ces activités de nage avec les dauphins sont lucratives, celles-ci ne nécessitent aucune licence. C’est pour cette raison qu’elles se sont multipliées durant ces dernières années. En revanche, le commerce d’opérateurs plus respectueux est mis en péril par ces pratiques. En effet, les animaux sont davantage stressés et éparpillés, ce qui rend les simples observations plus compliquées.

Le problème réside dans le fait que les mauvais opérateurs traquent les animaux au moyen d’avions volant à basse altitude et couvrant de larges zones. Le stress et l’éparpillement des animaux peuvent nuire à leur alimentation et à leur reproduction, mais aussi causer la perte de petits par leur mère.

Un classement des bons opérateurs

Il existe bel et bien des lois concernant la perturbation intentionnelle des cétacés. Cependant, les sanctions n’effrayent personne et encore aucun opérateur n’a été inquiété. Dans les faits, les bons opérateurs estiment qu’une distance de 100 mètres doit être respectée entre les cétacés et les bateaux d’observation. Évidemment, la nage avec les dauphins se situe totalement à l’opposé d’une telle démarche.

France Nature Environnement a proposé un classement des opérateurs de “sortie cétacés” par département (voir ci-dessous). Si les bons opérateurs restent majoritaires, les mauvais représentent tout de même une part non négligeable.

Crédits : France Nature Environnement

Cet article est également l’occasion d’évoquer SOS Grand Bleu, une association reconnue d’utilité publique située à Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes). Celle-ci effectue des sorties en mer de sensibilisation à la protection des cétacés. Ce genre de sortie pédagogique permet notamment d’observer des cétacés de manière respectueuse.

Sources : France Nature Environnement

Articles liés :

Dauphins à Marineland : “Ils ne peuvent même pas plonger !”

En Méditerranée, les dauphins sont contraints de “voler” les pêcheurs pour survivre !

La maladie d’Alzheimer pour la première fois détectée chez les dauphins