in ,

Il est désormais possible de manipuler des molécules en réalité virtuelle !

Faire un nœud dans une protéine ou introduire du méthane dans un nanotube de carbone, un jeu d'enfant avec l'application Nanome ! Crédits : Capture YouTube / NanomeCrédits : capture Youtube / Nanome

Une application VR permettant de manipuler des molécules a récemment été rendue disponible pour le public. Il ne s’agit pas d’une application ludique, mais bel et bien d’un moyen d’effectuer des recherches ayant un but scientifique et médical. Il s’agirait également d’éviter des erreurs qui pourraient représenter un danger dans le cas d’expériences réelles.

Un moyen de recherche finalement plus pratique

Il y a quelques mois, nous évoquions l’arrivée d’un concept de simulateur de laboratoire en réalité virtuelle. Il s’agissait d’une application baptisée Labster VR, destinée à permettre à un plus grand nombre de personnes (étudiants, autodidactes, etc.) d’accéder à ce genre de lieu sans se trouver dans l’obligation d’acquérir du matériel encombrant et coûteux.

Cette fois, il est question d’une application développée par la société Nanome, déjà utilisée par certaines entreprises médicales et des laboratoires pharmaceutiques. Le but ? Manipuler des molécules afin d’imaginer les futurs médicaments et autres traitements. Non seulement ce moyen est plus économique et fonctionnel, mais celui-ci est surtout un moyen beaucoup moins dangereux de manipuler la matière.

« Un seul résidu égaré peut générer des problèmes et nuire aux efforts de développement de médicaments. Une seule mutation peut causer des maladies comme la drépanocytose », selon Steve McCloskeyn, PDG de Nanome.

Crédits : capture YouTube/ Nanome

Comment cela fonctionne-t-il ?

Équipés d’un casque de réalité virtuelle et de contrôleurs de mouvements, les chercheurs attrapent et déplacent des molécules sur une plateforme, comme le montre la vidéo visible en fin d’article. Il faut savoir que les manipulations se passent directement dans le cloud afin de faciliter les calculs nécessaires lors de la simulation. Il est également possible de comparer les résultats avec d’autres simulations antérieures, ou encore de les partager avec d’autres scientifiques, ce qui permettrait donc de mettre en place des collaborations.

Qui sait, peut-être que les traitements de grandes maladies telles que le cancer pourront être découverts par le biais de ce genre de procédé ! Enfin, il faut savoir que l’application Nanome est disponible gratuitement sur le store de l’Oculus VR.

Sources : Realite-virtuelle.comZDNet France

Articles liés :

Concept inédit : ce jeu en réalité virtuelle se joue réellement avec votre système digestif !

La réalité virtuelle montre que nous pouvons “manger avec les yeux” !

Les casques de réalité virtuelle, une source de danger dans les avions ?